cyclosportive L'Alsacienne

Compte rendu de la cyclosportive L’Alsacienne

Dimanche, j’ai participé à la cyclosportive L’Alsacienne.  Cette cyclosportive entrait parfaitement dans la préparation de l’Etape du Tour. J’ai choisi de participer à la distance intermédiaire « L’intrépide » avec une distance de 137km pour 3800 de D+.

Cyclosportive L’Alsacienne

Avant course

La semaine avant la course, les températures annoncées sont très chaudes dès le début de la course (7h30 pour moi), je décide donc de prendre uniquement dans mon alimentation des produits qui ne peuvent pas fondre (donc pas de chocolat et autres produits de ce genre). Les barres Energize, les Powergel Shots et les Powergel Original et Hydro de chez Powebar feront bien l’affaire.

cyclosportive L'Alsacienne

Comme le retrait de dossard a lieu à partir de 14h le samedi, je commence la journée par la reconnaissance du circuit. Sur l’Etape du Tour, c’était vraiment bénéfique de réaliser cette reconnaissance, je ferai donc pareil pour l’Alsacienne.

L’alimentation

L’alimentation, je n’ai rien inventé, je respecte mon habitude de course. La personne qui m’a donné ces conseils se reconnaitra (Sylvain Aka #LpgGourou). Je divise à la course en 3 morceaux.

  • 1ère partie de course : une barre Energize par heure (3 bouchées sur une barre par heure). Au menu : goût pain d’épice et goût Cacahuète.  Des goûts un peu spéciaux mais qui apport un maximum d’énergie sur ce genre de parcours.  Les barres Energize sont également très pratique en course car la barre ne s’émiette pas et on peut même se permettre d’ouvrir le paquet à l’ avance.
  • 2ème partie de course : 5 Powergel Shots par heure. J’alterne Coca et Orange.  C’est très pratique car le fait de les prendre un à un, on garde un bon goût en bouche tout en ayant un apport nécessaire semblable à un gel.
  • 3ème partie de course : des gels Hydro Cerise et Mojito. Mais aussi un goût cacahuète pour couper entre les 2
  • Durant toute la course, une gorgée toutes les 10 minutes d’eau avec une pastille Electrolytes.  Un remplissage des gourdes s’imposera en fin de parcours

Jour de course

La chambrée se lève à 5h30. Comme d’habitude, la team Lejeune se prépare en 2-2. Les petits comme les grands sont rodés. Mon petit déjeuner sera le même que d’habitude avec les fameux Muffin PowerBar (délicieusement préparé par madame) et une barre de Ride Energy.

cyclosportive L'Alsacienne

On décide d’arriver le plutôt possible sur la zone de départ car cela sera très chargé avec le départ de la grande distance à 7h, ma distance à 7h30 et la plus petite à 8h.

cyclosportive L'Alsacienne

Première partie de course

cyclosportive L'Alsacienne

7h30, le départ est lancé pour la cyclosportive L’Alsacienne .  Il faut faire attention car les seuls passages délicats se trouvent sur la sortie de Cernay.  Avec le peloton, il faut être très vigilant.  Mais au final tout se passera très bien.

Assez rapidement, je me retrouve dans un petit peloton avec des gars assez sympathiques.  La moyenne est assez rapide et je me dis que si je peux les tenir jusqu’au premier ravitaillement, cela sera top.

cyclosportive L'Alsacienne

Le passage des 2 premières difficultés (Vieil Armand et Grand Ballon) se passent sans aucun souci.  Arrivé dans la zone de ravitaillement à Markstein, le peloton prévoit de faire un micro arrêt.  Pour moi, cela sera un arrêt auprès de la team Lejeune (toujours au rendez vous 🙂 ) car j’ai oublié mes bonbonnes de CO2. On espère toujours ne pas en avoir besoin mais on ne sait jamais.

Juste après la descente, on voit un autre peloton en point de mire, on décide de se relayer pour les rattraper.  Il faudra plusieurs kilomètres mais on y arrivera.  Pour moi, je sais qu’à partir du ravitaillement de Osenbach, je vais les laisser partir, je n’ai pas envie de me foutre dans le rouge pour le plaisir.  On passera ensemble Bannstein et Firstplan.  Il s’arrêtent tous à ce ravitaillement.  Comme j’ai encore tout ce qu’il me faut, je pars tout seul sur le Petit Ballon.

Deuxième partie de course

Dans le Petit Ballon, un des gars du premier peloton revient sur moi et je ferai route avec lui pour cette ascension qui me semblait la plus dure du parcours.  On se fait rattraper par quelqu’un du “gros” peloton mais il est complètement explosé… les choses sérieuses commencent :).

La suite, c’est du sérieux avec le Platzerwasel.  Je ne l’avais pas vu comme cela lors de ma reconnaissance.  C’est pour moi le plus dur de cette cyclosportive L’Alsacienne.  Je reprends des cyclos … et je me fais reprendre… Pour nous casser le moral, voilà les premiers de la grande distance qui arrivent.  Sur la fin de l’ascension, j’arrive sur un gars qui fait un début d’hypo.  Ayant encore un peu de réserver, je lui donne mes Powergel Shots et un gel Hydro. (pas mon Mojito car … c’est trop bon 🙂 ) .  Comme le ravitaillement n’est pas loin et que je dois faire le plein de mes 2 gourdes, je prendrai une chose ou l’autre.

cyclosportive L'Alsacienne

cyclosportive L'Alsacienne

La montée du Breitfirst avant le deuxième passage au ravitaillement de Markstein se passe plutôt bien.  Au ravitaillement, je profite que ma lionne (Aka mon épouse) et mes monstres sont là pour leur confier mon vélo pendant que je me ravitaille.  Toujours au top cette team Lejeune 🙂

L’arrivée

La fin se passe assez rapidement avec un retour comme le départ.  Enfin presque car le final se fait par la montée vers Hirtzenstein.  Cette bosse fait 1,4km (si mes souvenirs sont bon) , c’est court mais cela peut piquer si on a plus de jambe.

Je franchi la ligne d’arrivée à la 116eme places sur 591.

Je pense que je suis prêt pour l’Etape du tour maintenant.  Il faut juste que j’accélère mon alimentation.  Ma préparation de celle-ci étant mon habituel, je ne l’ai pas vraiment adaptée pour une telle difficulté.  Je ne suis pas tombé dans le rouge mais c’était sans doute pas loin. On va y remédier 🙂cyclosportive L'Alsacienne

Mon avis sur la cyclosportive L’Alsacienne

Mon premier point positif est le nombre de bénévoles par rapport au nombre de participants.  J’ai entendu parlé de 200 bénévoles.  Autant vous dire que l’on était en sécurité tout le long.

Comme le sac que l’on a reçu au retrait des dossards, on ne pouvait pas rester sur sa faim après le plateau repas reçu à la fin.

cyclosportive L'Alsacienne

Au niveau du parcours, comme je l’avais déjà dis dans ma reconnaissance, c’est vert avec des beaux paysages et des belles routes.  A cela, il faut ajouter que l’on traverse très peu de villages, du coup cela renforce la sécurité.

Bref je reviendrai certainement sur la cyclosportive L’Alsacienne.  Peut-être plutôt sur la petite distance pour voir l’autre boucle.  Je ne suis pas assez fou pour faire la grande distance 🙂

Si vous voulez plus d’informations sur cette organisation, cliquez-ici.

Merci

Je ne peux pas commencer ce passage sur les remerciements sans commencer par ma famille.  La Team Lejeune a été au top durant tout le weekend (même sans drapeau belge 🙂 ).  La lionne et les monstres ont encore donnés de la voix.

Merci à PowerBar de m’avoir permis de vivre cette journée…. et sans coup de barre 🙂

Merci finalement à Ekoi, Sylvain, Fréquence Running, BV Sport, Alltricks, Trimax… car tout ce que vous faites pour moi durant l’année me permet d’arriver toujours en forme le jour J.

Une réflexion au sujet de « Compte rendu de la cyclosportive L’Alsacienne »

Laisser un commentaire