Marathon de Nice-Cannes 2017

Compte rendu du Marathon de Nice-Cannes 2017

Dimanche avait lieu le dernier objectif de ma saison: Marathon de Nice-Cannes 2017.  Cette course est arrivé dans mon agenda suite à une proposition de PowerBar.  Suite aux échos de ce marathon, j’ai tout de suite accepté.

Marathon de Nice-Cannes 2017

Avant course

Depuis mon semi de Disneyland Paris où j’ai décidé d’aborder cette course avec un objectif atteignable mais où je devrais cravacher avec un plan d’entrainement Frequence Running très court.  Ce plan est composé de 3 séances semaines sur 5 semaines.  Afin d’attraper un peu de rythme supplémentaire, je remplace certaines des séances de fractionné par des courses (Run In Reims, Corrida de NeufchateauLéglise et le 7km des Ardennes).

Marathon de Nice-Cannes 2017

Pour une fois, j’ai même l’occasion de faire mon retrait de dossard bien à l’avance.  Cela me permet d’éviter la foule et de profiter en famille d’une région que je ne connais pas.

Jour J

Que dire de ce matin? Simplement: rien.  La nuit a été difficile avec un orage soutenu sur Nice et un levé sous la pluie.  D’après les locaux, cela fait 6 mois qu’il n’a pas plu et c’est aujourd’hui que cela arrive.

Marathon de Nice-Cannes 2017

L’hôtel où je séjourne à prévu d’avancer l’heure du petit déjeuner car il y a beaucoup de marathonniens.  Cela fait du bien de pouvoir manger un repas varié avant d’aborder la course.  Je vois tout le monde ne faire qu’une seule et même chose: regarder l’application météo de leur smartphone.

Après avoir fait les formalités de départ, je laisse ma lionne et les monstres partir vers le premier lieu de rendez-vous (le 10ème km) pendant que je me rends avec le tramway vers le départ.  On aura droit à 2 belles averses.

Marathon de Nice-Cannes 2017

Arrivé dans la zone de départ, il y a du monde partout.  La bonne organisation que j’avais pu voir les jours précédents se confirme.  Après le passage de la zone de sécurité, j’y suis.  La promenade des anglais est à nous.  J’attends avec impatience 8h.

Le premier semi

8h03, le départ du Marathon de Nice-Cannes 2017 est lancé (3 minutes après les élites et handisports).  Quelques centaines de mètres après le départ, je rencontre Jacky qui, comme à son habitude est à 1000% pour nous fournir des superbes images.  Malgré ce moment d’échange, quelque chose vient perturber cette journée: mes chaussures sont trempées.

Au vue des déconvenues climatiques et ce dernier souci, je décide ne pas appliquer la stratégie de course que Yoann m’a conseillé car cela fait trop de choses perturbantes pour faire une course toute en confiance.  Je garderai donc mon habitude: le métronome.

Marathon de Nice-Cannes 2017

Arrivé au 10ème kilomètres, ma tribu m’attend et donne de la voix (pour ne pas changer).  Cela fait du bien de les voir.  Même si il y a du monde le long des routes, c’est un véritable BOOST.

Au niveau de mon alimentation, je garde la stratégie du mon dernier marathon de Paris. Je prends un PowerGel Shot de chez PowerBar tous les 2 kilomètres.  L’idée est de prendre quelque chose plus solide (mais pas trop) tant que le corps est en forme.

Le paysage est vraiment sublime.  On oublie tout à courir aussi proche de la mer.  C’est juste magnifique et je comprends le succès de cette course.

Pour ce premier semi, mon allure est celle décidée au départ: 4min24 au kilomètre.

Le deuxième semi

J’arrive sur cette deuxième partie du semi du Marathon de Nice-Cannes 2017 plus en forme que lors de mon dernier marathon.  C’est maintenant que l’on sait si la préparation a été bonne.  Pour ma part, c’est positif, tout est au vert.

Les kilomètres s’accumulent et se ressemblent: du monde et des décors à couper le souffle.  Ce qui change par contre, c’est le vent.  Là où il était favorable sur le premier semi, maintenant il a tendance à venir de manière latérale ou de face.  Il faudra jouer avec.

Marathon de Nice-Cannes 2017

La Team Lejeune s’est placé de manière stratégique vers les kilomètres 25 et 32.  Comme ce sont les parties la plus difficile de la course, je sais que cela sera la meilleur des aides que je puisse avoir.  L’effet sera positif: là où les concurrents commencent à peiner, je continue sur ma lancée.

Durant cette course, il y aura quand même un trouble fête: mes chaussures.  Comme elles ont pris l’eau au début de course, la température extérieur et intérieur commencent à me donner une drôle d’impression.  Mes pieds surchauffent.  Je sais que pour terminer, il faudra sans doute se faire mal.  Mon allure moyenne diminue à 4min25sec au kilomètre.

Marathon de Nice-Cannes 2017

Avec cette petite baisse de rythme, je sais que l’objectif de passer la ligne d’arrivée à 3h6min sera difficile mais je tente quand même le coup.

Au niveau alimentation, je passe aux PowerGel Hydro de chez PowerBar.  Le premier après 2h de course, le suivant à 2h30 et le dernier à 2h45.  Le dernier est peut être superflu mais je préfère anticipé un éventuel craquage avant la ligne d’arrivée.

L’arrivée

Je passe la ligne d’arrivée du Marathon de Nice-Cannes 2017 en 3h7min7sec (temps officiel).  Je me classe 204ème sur 6250 (93ème dans ma catégorie).

Après avoir passé pour la 4ème fois l’arrivée d’un marathon, je retrouve ma tribu sans qui, je suis sûre, je n’aurais pas aussi bien fonctionné.

Marathon de Nice-Cannes 2017

Ce temps final me permet de penser à un nouvel objectif qui sera ambitieux mais qui sera accessible si je suis mon plan d’entraînement et que je me m’alimente toujours de la même façon.

L’après course

Comme après toutes les courses, il faut tirer ses conclusions pour que la suivante soit encore meilleur.  Ce Marathon de Nice-Cannes 2017 n’en fera pas exception.

Au niveau de mon alimentation, que cela soit avant la course (les muffins de chez PowerBar) où mon alimentation en course, tout a été nickel. J’ai trouvé mon “menu” marathon.  Attention tout de même de bien varier le goût des gels pour bien casser la monotonie.  Pour ma part, c’était un gel cerise, un coca et un mojito.

Au niveau de mon plan d’entrainement, il n’y a pas de miracle, s’il est bien respecté, on évolue.  Grâce à Frequence Running, je suis passé du marathon de Lausanne en 3h27min42sec à ce dernier marathon en 3h7min7sec. L’autre différence est que je passe la ligne “frais”.  C’est aussi mon 4ème plan d’entrainement qui m’a mené au résultat voulu.

Merci

Les premiers mercis sont pour ma tribu qui  a été la meilleur aide avant ma course et le meilleur des stimulants durant ma course.

Je remercie aussi toutes les personnes qui m’ont soutenu avant, pendant et après la course.

Je ne peux que remercier PowerBar de me permettre de faire des courses d’une telle qualité avec une alimentation de qualité.

Mon plan d’entraînement organisé par Frequence Running m’a permis d’évoluer dans cette distance et un temps que je voyais comme irréalisable.

Finalement, je terminerai par des remerciements envers Ekoi, Flipbelt, Alltricks et BV Sport.

3 réflexions au sujet de « Compte rendu du Marathon de Nice-Cannes 2017 »

Laisser un commentaire