Ironman 70.3 de Luxembourg

Le 29 Mai est le jour où tout bascula! Je me souviens de ce jour comme si cela était hier! En même temps, vu la date, c’était hier:-)

Rappel des faits, le 27 Mai je vous partageais un nouveau concours proposé par High5 (cliquez ici pour y accéder).  2 jours après, je vous annonçais que je suis un des gagnants (cliquez ici pour accéder à l’article).  Le cadeau du concours est une inscription offerte pour l’Ironman 70.3 du Luxembourg.  Il faut savoir que cette course était un de mes objectifs 2016!  Je n’ai pas fait d’entrainement spécifique pour cette distance … mais bon, NO PAIN NO GAIN! Même si j’ai une semaine de vacances en famille d’ici là, on s’y attaque.

En attendant le jour J, j’aurai l’aide mon coach (Régis) qui me corrige encore et toujours la nage et qui me donne des conseils pour l’alimentation.  J’aurai également l’aide Greg H et Benny! Je leur ai posé 1000 questions … et j’ai eu 1000 réponses! Cela fait du bien de se sentir aidé comme cela!

Revenons sur la course maintenant

Vendredi 19 Juin, la préparation 

Je pars au boulot le matin avec un passager de luxe: mon vélo de chrono! J’ai prévu de me rendre au dépôt vélo après le boulot comme je suis déjà à mi chemin.  Arrivé sur le site du triathlon, l’objectif numéro 1 est … de m’inscrire.  En effet, mon contact chez High5 m’a donné un nom de contact chez Ironman pour pouvoir m’inscrire gratuitement.  Tout se fait rapidement et le dossard attribué est le 1901.  Au passage, je reçois un sac, mon premier labellisé Ironman (cela fait quelque chose quand même 🙂 )

IMG_2517

Je retourne préparé mon vélo et les sacs de transition pour être à 16h au briefing et déposé directement mon vélo au parc.  Tout ira comme une lettre à la poste.

IMG_2521_2

Samedi 20 Juin, la finalisation

C’est le D-Day! J’aurai comme supportrices du jour mon épouse et ma maman.  On démarre assez tôt afin d’être sur place le plus tôt possible pour éviter tout stress.  L’organisation a prévu des navettes depuis des parkings de délestage.

On arrive avec un peu d’avance sur le site du triathlon et on attendra 11h30 pour avoir accès à la zone de transition.  Arrivé dans cette zone, je m’aperçois que mon vélo est décaché! En fait, comme il y a eu du vent toute la nuit, certaines bâches se sont retirées!  Enfin ce n’est pas grave, il aura été bien lavé.  Durant ce passage en zone de transition, j’ai dû aller échanger mon bonnet de natation car je n’avais pas eu le bon! Heureusement que je l’ai vu à l’avance.

IMG_2524

Samedi 20 Juin, la course

Il est temps pour moi d’aller rejoindre la zone de départ.  J’enfile ma combinaison.  Cela ne fera que ma deuxième course équipé de la sorte.  On ne stress pas, “ça va d’aller”

La natation

13h45, départ de la course.  Tout le monde s’élance, cela tape un peu donc je reste en retrait.  J’ai l’impression de ne pas avancer.  J’ai vraiment un drôle de sentiment. Sur le retour, ça avance bien mieux mais je n’ai aucune idée d’où j’en suis.  Je sors de l’eau et j’entame ma transition sans savoir le temps que j’ai fait.

DSC07130

Après course, cela donnera 00:31:46 (soit 1:40 au 100m)! Je n’en reviens pas, sans doute ma meilleur natation depuis… toujours.  Cliquez ici pour accéder à mon Strava

La T1

C’est ma première transition que je fais où il faut prendre un sac et se changer loin du vélo.  Cela se passera plutôt bien, ce n’est pas la plus rapide des transitions et je sais que je peux faire beaucoup mieux.  Déjà démarrer avec les chaussures sur les pédales par exemple (je n’ai pas eu le temps de m’y entrainer)

Le Vélo

Sans doute la discipline avec laquelle je suis le plus familier! Mais, car il y a toujours un mais, je n’avais jamais fait une telle distance sur mon chrono.  Finalement cela roulera bien! les 40 premiers kilomètres sont super roulant (même de trop, il faut faire attention).  Durant toute ma course, une phrase du directeur de course me revient tout le temps: NO Rafting! Je pense que beaucoup n’ont pas entendu la même phrase que moi  🙁  J’avais tablé sur un bon 3h, au final il en sera bien moins car je boucle cela en 2:34:10 (soit 35,03 km/h)

DSC07152

Cliquez ici pour accéder à mon strava

La T2

Comme pour la T1, avec ces sacs de transition je perds un peu de temps et je perds aussi un peu de temps vu que je ne retire pas les chaussures sur le vélo! Enfin c’est pas grave, je suis sur un nuage! Ca avance

La course à pied

Me voilà en route pour la course à pied! Je n’ai aucune idée de l’allure que je peux tenir! je me fixe une allure moyenne de 4:46 au km en espérant terminer avec une allure moyenne en dessous des 5:00 au km.  Durant les 2 premiers tours, c’est top! il y a du monde au vue des 4 courtes boucles! Mais cela va bien.  Je me ravitaille comme il faut.  J’ai également la chance de voir mes supportrices du jour à tous les tours.

A l’entame du 3ème tour, je sens que les crampes ne sont pas loin.  Je réduis donc mon allure pour éviter de m’arrêter.  Cela paie car la sensation disparait.  Je vais donc tout doucement ralentir mon allure.

Au dernier tour, je ne peux pas accélérer et comme ma vitesse de croisière me donne des bonnes sensations, je la garde.  Le dernier tour sera couru avec mon temps général sous les yeux car cela motive.

La course à pied sera terminé en 1:45:06 avec une allure de 5:00 au km.  Cliquez ici pour accéder à mon Strava

DSC07161

L’arrivée

Une fois que j’empreinte le dernier couloir, j’ai 2 sentiments.  Le premier, le travail paie.  Le deuxième, je dois trouver un autre objectif pour l’année prochaine maintenant 🙂 Plus sérieusement, c’est du pur bonheur.  Il y a 1 mois d’ici j’étais loin de m’imaginer cela! Mon objectif triathlon en 2015 était de faire une distance Olympique, je me rends compte que si on va de l’avant, on peut faire beaucoup mieux.

DSC07189

Encore merci du soutient de ma famille et les amis du club Batifer de Saint Hubert

Pour les puristes, voici mes classements:

  • 434ème sur 1640 au général
  • 72ème dans ma catégorie

 

4 réflexions au sujet de « Ironman 70.3 de Luxembourg »

Laisser un commentaire