Duathlon de la Gileppe 2017

Retour sur le Duathlon de la Gileppe 2017

Aujourd’hui, j’ai participé au Duathlon de la Gileppe 2017.  Habituellement, ma première partie de saison se termine au triathlon de l’Alpe d’Huez mais cette année, c’est un peu différent.  J’ai du faire l’impasse sur une course prévu début septembre, j’ai donc voulu faire une dernière course “multi sports” cette année.

De plus,  le Duathlon de la Gileppe 2017 sera une grande première pour moi.

Duathlon de la Gileppe 2017Duathlon de la Gileppe 2017

Avant course

Etant donné que j’allais découvrir ce format pour la première fois, j’ai préféré garder mon plan d’entrainement pour mon prochain semi-marathon.  C’est donc avec un début de semaine assez chargé que je vais me rendre sur ce duathlon.  Mais ceci n’est pas grave, le but est de découvrir.

On m’avait prévenu que cela partait très vite en course à pied.  C’est ce que j’ai peur, c’est de me faire prendre dans la masse et le payer sur le vélo.  On verra.

Jour J

Comme d’habitude, j’aime arriver avec un peu d’avance.  C’est l’occasion d’être bien garé mais aussi de se préparer en douceur.  Puis c’est bien d’avoir un peu de temps si on se rend compte d’avoir oublié quelque chose :).

La zone du weekend La Gileppe Trophy est très vaste.   Celle de la course est très bien conçue.  Vu le temps, un grand chapiteau vient à point.

Duathlon de la Gileppe 2017

Après le retrait dossard, je file mettre mon vélo à la transition.  Je dois avouer que de laisser uniquement une paire de chaussures de vélo et le casque me semble bien particulier.

La première partie de course à pied

10h, la course est lancée.  Cela part très vite… trop vite.  Naturellement, quand je porte un dossard, je me donne à fond.  Pourtant avant mon départ, je m’étais dis que j’irais doucement.

Duathlon de la Gileppe 2017

Le circuit de course à pied est assez simple : 2,5km aller-retour dans un sens, 2,5km aller-retour dans l’autre sens.  La première partie est assez roulante.  C’est un peu la confusion lors du Turning Point et le moment où l’on croise les autres participants.  Mais au final cela se passe assez bien.  La seconde partie de course est peu plus difficile mais rien de bien tuant.  C’est ici que la différence se fait.

L’avantage de ce système de circuit est que l’on peut voir ces supporters plusieurs fois sur une si courte distance.  Ma lionne et les monstres affrontent la pluie pour donner de la voix (d’ailleurs je pense que le mois de repos fera du bien à cette voix 🙂 )

Je termine cette course à pied en 18min 25sec avec un 24ème temps au général

Le vélo

La transition semble se passer assez rapidement mais au vue du classement général, les autres sont très rapide.  Il faudra améliorer cela.

Comme le speaker l’avait dit à plusieurs reprises, avec le mauvais temps, le circuit est rendu plus difficile.  Une grande partie du circuit est dans les sous-bois et le sol est rendu glissant.Duathlon de la Gileppe 2017

Les 7 premières kilomètres sont en principe assez roulant.  Mais avec la pluie, il vaut mieux faire attention dans les tournants.  Ma chute au triathlon de Paris me force à être encore plus prudent.  Je me fais remonter par quelques concurrents.

Les 8 kilomètres suivant sont la partie la plus difficile du circuit.  Cela monte tout le temps.  Durant ces kilomètres, je remonte quelques concurrents.  Cela fait du bien au moral et je me dis que j’ai bien fait de jouer la prudence au début : le corps est assez frais.

La fin de course est totalement en descente.  Au début, ce sont des longues lignes droites.  C’est sans doute le seul moment de cette journée pluvieuse où je suis content d’avoir pris le vélo de chrono :).  Sur la fin de cette longue descente, il faut à nouveau être attentif avec quelques tournants qui peuvent être glissants.  Quelques personnes reviennent sur moi.

Le parcours du vélo du Duathlon de la Gileppe 2017 doit vraiment être kiffant par temps sec.

J’arrive dans la zone de transition après 48min 04sec avec un 33ème temps.  Je suis actuellement 29ème au général.

La deuxième partie de course à pied

La transition se passe un peu plus rapidement mais pas encore assez à mon goût.

Je suis un peu dans l’inconnu dans cette deuxième partie de course à pied.  Je ne sais pas comment mon corps est et je ne sais pas comment les habitués du duathlon peuvent aborder cette fin de course.

Duathlon de la Gileppe 2017

Ce circuit de 2,5km est en fait le début de la première partie de course à pied.  Du coup, le circuit est connu et c’est surtout le plus facile des 2.  Une fois lancé, les habitudes reprennent : tenter de reprendre quelques places .  Cela marche plutôt bien avec des jambes qui suivent tout aussi bien.  Je me retrouve même à faire une bonne accélération pour tenter de reprendre une dernière personne mais cela était un peu juste.

Cette dernière course à pied se termine après 9min 17sec avec un 20ème temps.

Je passe la ligne d’arrivée en 1h 17min 23 sec à la 27ème place au général sur 148 finishers.  Je me classe 19ème dans ma catégorie H24.

Une première … qui en amènera d’autres

Malgré le mauvais temps, cette première expérience en duathlon m’a totalement convaincu.  L’organisation du Duathlon de la Gileppe 2017 y est sans doute pour quelque chose : rien à redire.

Sur cette distance, c’est comme sur les triathlons “Sprint”, c’est très rapide.  Un format un peu plus long me sera sans doute plus favorable.

Je ne sais pas encore si un autre duathlon viendra dans mon agenda 2018 mais je n’attendrai pas 10 ans avant d’en refaire un 🙂

Une réflexion au sujet de « Retour sur le Duathlon de la Gileppe 2017 »

Laisser un commentaire