Archives par mot-clé : decathlon

Déballage Decathlon du Jour

Voici le second déballage Decathlon avec l’arrivée des nouveaux produits dans les rayons. J’ai pu compléter mes équipements d’ambassadeur du magasin Decathlon d’Arlon déjà reçu fin de l’année passée.

Déballage

Débardeur Running Respirant Kiprun Light

Depuis que je cours, j’ai toujours eu comme dessus un débardeur / singlet sous lequel je mets un sous-vêtement manches longues ou manches courtes selon la météo. Il était donc tout à fait normal que je continue de la sorte.

Ce débardeur est ultra léger et surtout ultra respirant dans le dos. Je pense que c’est la première fois que je vais porter un dessus aussi technique et aussi léger

Pour en savoir plus sur ce produit, cliquez ici.

Cuissard De Running Kiprun

Ayant des cuisses de cycliste, c’est devenu une obligation d’avoir un “short” long. Pour le confort, c’est préférable un cuissard plutôt qu’un short long.

Ce cuissard est très confortable avec un bon maintien au niveau de la taille et un “gros” élastique sur les jambes pour le tenir le mieux possible. Une autre modèle plus haut-de-gamme doit arriver dans les semaines qui viennent dans la gamme Kiprun mais celui-ci a déjà tout pour lui.

La poche est toujours un plus sur ce genre de short. Cela permet d’y placer ses clés ou autres.

Pour en savoir plus sur ce produit, cliquez ici.

Le test?

Après ce déballage Decathlon, le test sera un test grandeur nature car ces 2 produits m’accompagneront sur le semi de Paris le 1er mars.

Après les avoir baladé dans les rues parisiennes, je pense que cela sera déjà un très bon retour 🙂

Kiprun KD Light

Test de Kalenji Kiprun KD Light

Après une centaine de kilomètres avec les Kiprun KD Light de chez Decathlon aux pieds, voici venu le temps de rédiger mon test. Attention que pour ce test, j’ai remplacé les lacets fournis par des élastiques.

Kiprun KD Light

Les premiers kilomètres

Lors du déballage, j’avais été surpris par cette paire relativement légère avec un tissus très aéré. Lors de mon premier run, tout cela s’est confirmé avec en plus la sensation d’avoir une bonne semelle.

Kiprun KD Light

J’avais remarqué également au déballage que l’arrière du talon était réduit à son stricte minimum sans renfort rigide. Le seul renfort qu’il y a, c’est un tissu un peu plus épais. Je dois être honnête et vous avouez que j’ai eu un peu de mal à m’y habituer. J’avais une réelle crainte de déchausser au premier tournant. Mais au fil des kilomètres, c’était juste une sensation et aucun risque de ce côté là. C’est même plutôt confortable.

Il est vrai que par le passée, j’avais abîmé ce renfort rigide au talon et m’était blessé à cause d’un frottement…. Ici aucun risque 🙂

Les sensations

Si j’ai bien l’intention de les porter lors de mon premier objectif de l’année (à savoir le marathon de Paris), c’est que toutes les sensations sont bonnes en portant ces Kiprun KD Light.

Au début, j’alternais ce modèle avec mes anciennes paires afin d’assurer un transfert en douceur. La crainte était que mon corps n’en voulait pas. Il n’en sera rien, aucune différence, aucune douleur, mon corps les a adopté.

La tenu de route

Kiprun KD Light

Le contact au sol des Kiprun KD Light est vraiment phénoménal. Je pense que c’est la première fois que j’ai autant confiance en la semelle sur la route. Durant 2 sorties, j’ai pu affronter des rafales de pluie et un début de neige… et pourtant, à aucun moment, j’ai eu la crainte de glisser. Soyons clair, je parle de ces chaussures sur du bitume, ce ne sont pas des trails 🙂

Par tous les temps?

Kiprun KD Light

Tant qu’il ne pleut pas, je n’ai aucune crainte à porter les Kiprun KD Light. Malheureusement, après une sortie sous une légère pluie, j’ai du me résigner que le tissu est vraiment bien aéré… un peu trop aéré pour courir quand il pleut. Je ne ferai certainement pas un marathon sous la pluie avec. C’est sans doute le seul petit défaut de cette paire . Je vais tout de même me renseigner si un autre modèle du même genre existe.

Conclusion

Quand le magasin Decathlon d’Arlon m’a proposé de tester ce modèle, j’étais un peu septique. Il est vrai que Decathlon n’avait pas eu que des succès par le passé dans la fabrication des chaussures pour la course à pied.

Avec les Kiprun KD Light, c’est un véritable bon en avant…. et je ne vous parle pas des Ultralight que je suis également entrain de tester (mon test arrive bientôt).

Pour le prix, vous pouvez foncer les yeux fermés. Vous savez que si le modèle ne vous convient pas après un premier essai, vous pouvez les retourner en magasin?

Pour plus d’informations sur le produit, cliquez ici.

Corrida de Volaiville 2019

Retour sur la Corrida de Volaiville 2019

Hier, c’était la Corrida de Volaiville 2019. Non je ne me trompe pas, il y a bien eu 2 corridas à Volaiville en 2019. La première en Janvier était dans le challenge des Corridas l’hiver passée.

Corrida de Volaiville 2019

L’avant course

Cette semaine, ça été particulier. Fin d’année oblige, il y a eu quelques festivités au boulot où on a plus profité à table que manger diététique. Malgré ça, j’ai pu faire mes séances de mon plan d’entrainement pour le marathon de Paris 2020 et un peu de rouleau.

C’est donc le ventre bien rempli que je suis venu à la Corrida de Volaiville 2019 🙂

Le Jour J

Corrida de Volaiville 2019

La journée a été sous le signe du vent et de la tempête de pluie. Du coup, on a préféré que les monstres ne courent pas. Ma lionne fera de même. Elle s’est déjà bien entrainée cette semaine et un peu de repos est préférable que de ne pas prendre du plaisir 🙂

La course

Corrida de Volaiville 2019

19H30, c’est le départ de la Corrida de Volaiville 2019. L’avantage d’avoir fait la précédente édition, c’est qu’on sait dans quoi on va. Il faut dire que c’est une corrida plus courte qu’habituellement (4,2km) pour 100m de dénivellé… rien que ça.

Thomas C étant là, il n’y a pas de miracle, il faut le laisser partir… ainsi que quelques autres participants. Moi je préfère rester avec 2 autres personnes sur le premier tour. On se tient à la culotte dans la première bosse. Dans la deuxième bosse, je me sens bien et je sais que je vais pouvoir accélérer sur le second tour. Je passe pour la première fois la ligne d’arrivée à la 6ème place.

Sur le deuxième tour, je décide d’accélérer et me retrouve entre le 3ème et les autres. Sur la première grande montée, je reviens sur le 3ème. Mais je commence à connaître Thimotée D, je peux le dépasser dans la descente mais j’ai très peu de chance sur la suite. Je tente tout de même le coup.

Quel plaisir aussi d’avoir à nouveau ma lionne le long du parcours. Cela boost 🙂

Sur la dernière bosse, il remet une petite accélération que je ne peux suivre.

L’arrivée

Elapsed Time Moving Time Distance Average Speed Max Speed Elevation Gain
00:15:46 00:15:46 4,22 3:44 2:32 104,00
hours hours km min/km min/km meters

Je passe la ligne d’arrivée après 15min 37sec (temps officiel) de course et me classe 4ème sur 122.

En fait, c’est exactement comme la dernière fois à Volaiville. Je remonte à la 3ème place et me fais dépasser par Thimotée sur la fin 🙂 Cette fois, je cours tout de même 3sec plus vite au kilomètre. Donc la forme est là et bien là.

La suite

Il me reste une semaine de boulot où je dois jongler avec les repas. Mais la suite pour le marathon de Paris 2020 va continuer de la meilleur des façons… je l’espère 🙂

Decathlon

Premier déballage d’un colis Decathlon

Avant de commencer le déballage, il est temps de vous en dire plus sur mes derniers posts sur mes différents réseaux.

Il y a peu, le magasin Decathlon d’Arlon (Belgique) avait lancé une campagne afin de trouver des ambassadeurs dans la région. Après avoir rempli le formulaire d’inscription, j’ai été invité à un échange avec le responsable du programme. Après une discussion enrichissante, nous nous sommes mis d’accord sur la collaboration que je peux avoir avec le magasin Decathlon d’Arlon.

Ma volonté initiale était de ne pas jouer double jeu avec les marques qui m’aident depuis plusieurs années. Il a donc été décidé que le magasin Decathlon Arlon allait pouvoir compléter mon équipement existant. On est donc parti sur les chaussures de la marque dans un premier temps. Par la suite, cela sera complété avec le cuissard de course à pied qui sortira en Janvier 2020.

Pour la suite, il est prévu des rassemblements avec tous les ambassadeurs du magasin. Mais j’y reviendrais quand cela sera un peu plus avancé.

Déballage Decathlon

Parmi la gamme de chaussure proposée chez Kalenji (marque crée par Decathlon), je me suis arrêté sur 2 modèles: Kiprun Ultraligt et KD Light.

Kalenji Kiprun Ultralight

Decathlon

Quand j’ai mis au pied pour la première fois ce modèle, je me suis senti directement comme dans une ancienne paire d’une marque concurrente que j’avais eu par le passé. Cette même marque avait décidé de les arrêter sans remplacement.

Ce modèle est très léger et très aéré. L’absence de renfort à l’arrière du talon donne encore plus l’impression de chausson.

Je vais privilégier ce modèle pour les courses jusqu’à la distance semi marathon. Elles seront aussi de la partie sur mes triathlons.

Pour plus d’informations sur ce modèle, cliquez ici.

Kalenji KD LIGHT

Pour mes courses jusqu’à la distance Marathon, je me suis orienté vers cette paire. Ce modèle est un peu plus lourd que le précédent. J’y retrouve des sensations similaires à mes chaussures de marathon actuelles.

Pour plus d’informations sur ce modèle, cliquez ici.

Mon test?

Comme je change de marque, je vais introduire ces 2 modèles dans mes entrainements en alternance avec mes chaussures actuelles. Le but étant de m’habituer en douceur à ces nouveaux joujoux.

Les tests arriveront dans quelques semaines , quand j’aurais pu les porter durant quelques sorties. Le point d’orgue sera le semi marathon de Paris 2020 pour les Ultralight et le marathon de Paris 2020 pour les KD Light.

Votre test?

J’ai appris qu’il était possible pour tous les clients de tester des chaussures durant quelques jours. Après cela, si elles ne vous conviennent pas, vous pouvez les retourner au magasin. Pas mal non?

D’ailleurs, pour les personnes présentes à la Corrida de Rulles vendredi , vous aurez remarqué le t-shirt original porté par les employés du magasin à propos de cela 😉

Corrida de Rulles 2019

Corrida de Rulles 2019

Hier, c’était la Corrida de Rulles 2019. Depuis que je cours, c’est une Corrida que je ne veux pas louper. L’ambiance y est toujours bonne… avant, pendant et après la course.

Cette fois, je vais la faire d’une manière un peu différente. Comme c’est ma dernière semaine avant la reprise d’un plan pour le marathon de Paris 2020, je veux voir où j’en suis sur du long. C’est donc pour cela que j’ai décidé de faire les 2 distances proposées : le 5 et le 10 km. Le 5 se fera à toute allure et le 10 se fera… comme il se fera.

Corrida de Rulles 2019

Avant course

Cette semaine, il y a eu du run, du home trainer et la reprise de la natation. Je commence tout doucement à reprendre les bonnes habitudes et cela fait un bien fou.

Corrida de Rulles 2019

Comme d’habitude, mes monstres se lancent sur la course enfants. Au dire de mes enfants : “c’était super chouette car il y avait de la musique sur le parcours”. Il est vrai que souvent la course enfants se limite à une petite boucle aux environs du départ sans profiter des animations mises en place pour les grands. En plus, à l’arrivée, Saint-Nicolas était présent pour remettre la médaille et les organisateurs avaient prévus un beau petit sac avec des goodies.

Corrida de Rulles 2019

Le 5 kilomètres de la Corrida de Rulles 2019

La course

Corrida de Rulles 2019

19h30, le départ du 5 kilomètres de la Corrida de Rulles 2019 est lancé. Cette fois, comme à Tournay, je décide d’accélérer un peu moins pour me sortir du groupe (et éviter les chutes du départ) et je préfère me placer dans un petit groupe. Cela avait payé la dernière fois, alors pourquoi pas cette fois.

Assez rapidement, on arrive sur les plus jeunes qui étaient partis quelques secondes avant nous. Je dois avouer que c’est un peu dangereux (aussi bien pour eux que pour nous). Je ne sais pas si c’est la meilleur solution de procéder de la sorte (mais qui le sait au final? 🙂 )

Après les avoir dépassés, on arrive sur la petite difficulté du parcours : le petit chemin vers la chapelle. Cette bosse fait mal, très mal.

La suite c’est un peu comme sur toutes les corridas. Les premiers prennent vite la poudre d’escampette et un petit groupe les succèdent. Aucune raison que cela change ici. Durant le premier tour, je pense être dans les 8-9ème.

Au premier passage de la ligne d’arrivée, il fait faire un demi tour dans un bout de pelouse assez glissante. Il faut faire attention. La pluie des derniers jours a rendu ce petit passage dangereux.

Au deuxième tour, je continue sur la même lancée. Je ne dépasse personne et je ne me fais dépasser par personne.

L’arrivée

Elapsed Time Moving Time Distance Average Speed Max Speed Elevation Gain
00:18:18 00:18:18 5,06 3:37 2:39 43,00
hours hours km min/km min/km meters

Je passe la ligne d’arrivée après 21min 15sec (temps officiel) et me classe 6ème sur 434 finishers. Entre le temps officiel et le temps sur ma montre, je pense que le chronométreur est large ou n’a pas compté le départ retardé 🙂

Pour une fois, je n’irais pas rechercher ma lionne étant donné que j’enchaine sur le 10km. Elle réalisera encore un super temps. Sa préparation pour le marathon de Paris commence déjà à porter ses fruits.

Continuer la lecture de Corrida de Rulles 2019
Beer Mile

Beer Mile de Neufchâteau 2019

Comme l’année passée, la soirée de clôture du Decathlon Challenge des corridas hivernales est précédée par un Beer Mile. Cette année, il avait lieu à Neufchâteau. Bien entendu, on aborde ce genre de course d’une seule manière: FUN… quoique 🙂

Qu’est qu’un Beer Mile?

Avant d’aller plus loin dans mon compte rendu, voici une brève explication de ce fameux Beer Mile.

On entend de temps en temps de la publicité pour ce genre de course par chez nous. Il s’agit d’une course sur un Mile (+- 1,6km) où on boit (ou plutôt englouti) une bière tous les 400m. Entre les bières, on court 🙂

Il faut savoir qu’aux USA, il y a même un championnat national. En même temps, ces américains font des championnats avec tout, donc on n’est pas étonné.

Beer Mile de Neufchâteau 2019

L’avant course

Cette semaine a été une semaine presque habituelle dans mon entrainement. Je n’ai pas pu aller nager cette semaine à cause d’un agenda surchargé. Mais j’ai pu faire du HT et j’étais dans ma semaine “light” de mon plan Fréquence Running pour le marathon de Paris.

Jour J

Je dois avouer que je n’ai rien fait de particulier avant ce Beer Mile. L’idée principale était de venir s’amuser entre potes et accessoirement courir un peu. La seule habitude que je garde est de faire un petit échauffement histoire que monsieur tendon d’Achille ne me joue encore de tour.

La course

Beer Mile

19h30, la course est lancée… et bien lancée car on commence par boire une bière. J’ai encore quelques bons restes de ma période t’étudiant et du coup elle passe assez vite.

Dés les premières foulées, je me rends compte que beaucoup sont venus pour s’amuser mais aussi courir… et courir vite 🙂

Continuer la lecture de Beer Mile de Neufchâteau 2019

Corrida de la Chatte 2018

Suite à mon problème au tendon lors de la préparation de mon marathon de New-York … et surtout pendant, j’avais décidé de ne plus porter de dossard en 2018. Mais quand j’ai vu le parcours de la Corrida de la Chatte 2018 qui a lieu dans ma commune, je trouvais le circuit super sympa en passant par une Brasserie (de la Chatte bien entendu) et le plateau TV d’une chaîne locale.

Corrida de la Chatte 2018

L’avant course

Comme dis plus haut, depuis le marathon de New-York, je n’avais plus porté de dossard. J’ai même pris une période 0 sport durant un peu plus d’un mois.

Depuis 15 jours, j’ai démarré un nouveau plan d’entrainement Fréquence Running pour préparer au mieux le prochain marathon de Paris.

Le Jour J

Comme d’habitude, mes enfants font la course enfant. Le circuit est clairement moins excitant que notre parcours (surtout avec le potentiel des alentours) . Mais pour nos enfants, ce n’est pas spécialement le but recherché.

Pour une fois, Eléa et Noa ne se sont pas attendus durant le parcours et je pense même qu’ils ont été plus vite que d’habitude. Comme ils n’ont pas (encore) de Garmin, on n’aura pas le mot de la fin.

La course

19h30, le départ de la Corrida de la Chatte 2018 est lancé dans un froid glacial. Mais très vite, la machine monte dans les tours. C’est bien pour ne pas avoir froid mais je suis dans la totale inconnue sur le fait de pouvoir tenir ce rythme.

Pour ne rien arranger, cette Corrida est un peu différente des autres avec un seul tour de 5 km au lieu des 2 habituels. En contre partie, le circuit est vraiment intéressant dans le “chef-lieu” de notre commune.

Très rapidement, on constate que les routes sont pas bloquées à la circulation. Heureusement, les premières routes empruntées ne sont pas trop chargées en voiture.

Le premier lieu emblématique que l’on traverse est la brasserie de La Chatte (l’organisatrice de l’événement). C’est vraiment chouette de passer brièvement dans ce genre d’endroit.

Je passe 9ème

La suite du circuit monte toujours autant avec un long passage en forêt. Aucun bénévole dans cette partie avec des barrières fermées et surtout un routage sur un mauvais chemin… un sentier assez étroit. Après comparaison avec d’autres coureurs, on n’a ni allongé le circuit… ni raccourci.

A la fin du passage en forêt, c’est le moment de passer sur le plateau de télévision de la chaîne TV Lux. Encore une fois c’est agréable pour nous de découvrir ce genre d’endroit habituellement fermé au public.

La suite du parcours se passe sur des routes avec une forte circulation, des chauffeurs du TEC pas sympathiques du tout et surtout beaucoup de riverains qui se demandent ce qu’il se passe. Il est vrai que la Corrida de la Chatte 2018 est la première édition mais il y a un manque cruel de bénévoles et de communication.

L’arrivée

Je passe la ligne d’arrivée de Corrida de la Chatte 2018 à la 12ème place sur 332 en 20min 14sec (temps officiel). J’avoue que je suis le premier surpris par l’allure que j’ai pu tenir. Je m’étais imposé de ne pas regarder ma montre durant la course.

Elapsed Time Moving Time Distance Average Speed Max Speed Elevation Gain
00:20:21 00:20:21 5,22 3:54 2:39 57,00
hours hours km min/km min/km meters

En guise de décrassage, je reprendre l’habitude d’aller rechercher ma lionne.

Conclusion

Sur le plan personnel, c’est motivant de ne pas avoir trop perdu durant cette grande coupure.

Sur l’organisation en elle-même, le circuit proposé était prometteur. Mais je suis étonné de tous les manquements au niveau des indications de circuit, des bénévoles et les routes bloquées. Il s’agissait d’une première donc la prochaine édition ne peut être que mieux