Archives par mot-clé : Orsinfaing

Corrida d'Orsinfaing 2019

Corrida d’Orsinfaing 2019

Hier, c’était la Corrida d’Orsinfaing 2019. Ma dernière participation à cette course remonte à 2016 mais d’après les communications Facebook, le parcours reste le même, donc 3 tours pour le 5km.

Moins d’une semaine après mon marathon de New-York (et les péripéties sur mon retour), je dois avouer que j’y vais sans aucune prétention.

Corrida d’Orsinfaing 2019

Avant course

Après un retour catastrophique de New-York, j’ai eu du mal à me remettre la semaine avant la Corrida d’Orsinfaing 2019. J’avais bien prévu 2-3 séances de rouleau mais les courbatures en ont décidées autrement. Ca été une semaine à végéter dans le divan… heureusement que j’étais en congé.

Pour bien commencer cette corrida, mes 2 monstres ont fait la course enfant. Comme le parcours de 5km est sur 3 tours, il est prévu également qu’ils fassent le dernier tour avec ma lionne.

La course

Corrida d'Orsinfaing 2019

19h30, le départ est lancé, cela part très rapidement. Comme d’habitude, j’ai une vrai crainte de tomber dans cette masse compact et je fais donc les premières centaines de mètre au sprint pour me dégager.

Durant le premier tour, je parviens à tenir le second groupe. On oublie tout de suite de suivre Thomas et quelques autres concurrents comme Yannick ,… Le passage dans le chemin de terre se fait sans trop de souci avec la pluie des précédents jours.

Au début du 2ème tour, je me sens bien mais je sens que mon corps manque de tonicité pour suivre à cette cadence. Il y a une fatigue certaine, c’est sure. Je préfère donc continuer sur mon tempo et et limité les dégâts au classement.

A la fin du deuxième tour et à l’entame du 3ème, je sais que les choses vont se corser car on revient sur les autres participants qui sont sur le 2ème tour. Il faut faire du slalom, bien qu’on s’annonce, certains ne nous entendent pas à cause des écouteurs… mais ça passe. Durant ce tour, je dépasse ma lionne qui va donner le tempo à motiver les autres autour d’elle.

L’arrivée

Elapsed Time Moving Time Distance Average Speed Max Speed Elevation Gain
00:20:23 00:20:23 5,32 3:50 2:29 51,00
hours hours km min/km min/km meters

Je passe la ligne d’arrivée après 20min 22sec de course (temps officiel) et me classe 12ème sur 298 finishers.

Chose surprenante, je fais 1 seconde de moins qu’en 2016. En 2016, c’était 1 semaine après mon marathon de Lauasanne. Mais cette année, les conditions étaient différentes avec un décalage horaire et des courbatures liées à l’avion difficile à me remettre.

La suite

Je reprends l’entrainement à partir de mardi sans un vrai plan d’entraînement. Le prochain plan débutera en décembre pour préparer le marathon de Paris 2020.

Je vais bien entendu continuer les corridas du challenge Décathlon en espérant en aligner 6 afin d’apparaitre dans le classement général.

Corrida d'Orsinfaing 2016

Corrida d’Orsinfaing 2016 : Compte rendu

Vendredi j’ai pris le départ de Corrida d’Orsinfaing 2016.  Moins d’une semaine après le marathon de Lausanne (cliquez ici pour lire l’article), la distance de 5km est plus que judicieuse car je sais très bien que j’allais exagérer un peu quelque soit la distance.

La course enfant de la Corrida d’Orsinfaing 2016

Corrida d'Orsinfaing 2016

Avant de m’élancer avec madame sur le 5km, on début cette soirée en accompagnant nos 2 enfants sur la course enfant.  Madame encadre Eléa et moi j’encadre Noa.  Comme d’habitude on va au rythme de chacun en courant derrière eux.  La seule chose que l’on demande, c’est de ne pas marcher.  On leur répète très souvent que

  • “si on veut marcher, c’est qu’on doit ralentir”
  • “si on est fatigué c’est qu’on a couru trop vite  au début”

Avec ces quelques phrases que l’on répète depuis plus d’un an, on voit vraiment leur progression sans les forcer.

Après 1,2km, ils passent la ligne d’arrivée sans trop de souci avec une médaille à la clé

Le 5km de la Corrida d’Orsinfaing 2016

Je ne sais pas si c’est l’effet du challenge qui encadre une partie des corridas de la Gaume, mais il y a un nombre impressionnant de personnes sur les 2 distances.

Malgré que je ne sais pas du tout où j’en suis suite au marathon, je me lance sur la première ligne.

Corrida d'Orsinfaing 2016

Le premier tour est très rapide dans les pieds de Mathieu L, un ancien de mon club de triathlon.  Il a une bonne allure et je fais mon maximum pour tenir.

Au deuxième tour, je lève un peu le pied car je sens que les jambes ne vont pas suivre.  Le but n’est pas de se détruire les jambes même si on est en fin de saison.

Au troisième tour, je reviens sur un tas de monde qui sont dans leur deuxième tour. Dans la partie macadamisée  cela ne pose pas beaucoup de problème.  Par contre dans la partie du chemin de terre, il est très difficile de garder le rythme car il y a vraiment beaucoup de monde.  Je me demande si 3 tours d’une aussi petite distance est vraiment judicieuse avec autant de monde…  Durant ce tour, je verrai madame non pas entrain de s’époumoner comme une lionne le long du parcours mais bien occupée à courir à son allure tel un métronome.

Au final, je passe la ligne d’arrivée en 11ème position sur 260 (tous sexes confondus).  Avec un temps officiel de 20min 20 sec.

Durant le décrassage en allant rechercher madame, j’ai bien senti que mes genoux sont encore fatigué du marathon.  Une semaine de repos leur feront du bien je pense.