Archives par mot-clé : triathlon

Batifer Eco Triathlon 2019

Retour sur le Batifer Eco Triathlon 2019

Dimanche, je participais à la distance Découverte du Batifer Eco Triathlon 2019. Non, je ne me trompe pas, j’ai bien fait la distance Découverte. Vous allez vite comprendre pourquoi.

Batifer Eco Triathlon 2019

Vous êtes sûrement étonné de me voir participer à la distance Découverte… et pourtant, c’est bien vrai. Après avoir participé au semi marathon de Namur comme meneur d’allure la semaine passée, c’est lors du Batifer Eco Triathlon 2019 que je vais être le meneur d’allure privé … de ma lionne.

Batifer Eco Triathlon 2019

Après m’avoir suivi sur des tas de courses, ma lionne s’est décidé de faire son premier triathlon. Cette course, qui est à 4km de la maison est vraiment l’idéal car elle sait à quoi s’attendre. Ne sachant pas comment organiser ma journée (participer au Sprint ou DO), la solution la plus facile était de devenir un Pacer de Luxe.

Avant course

Comme je n’avais aucun objectif sur cette course, j’ai emmagasiné les heures d’entrainement durant la semaine. Le samedi, je me suis même fait une sortie de 130km en vélo.

La semaine a aussi été propice pour les derniers conseils pour madame. Elle a bon savoir exactement comment cela se passe, le stress la perturbe tout de même. Je sais qu’elle en est capable mais elle ne veut pas me croire.

La course

La natation

10h50, le départ féminin du découverte Batifer Eco Triathlon 2019. 10 minutes plus tard, c’était à mon tour. Malgré la courte distance, c’est finalement une bonne répétition pour mes prochaines courses de l’année.

Il était prévu que l’on ne s’attendait pas durant la natation et le but était qu’elle face sa T1 le plus rapidement possible. Avec les 10 minutes de différence, j’espérais bien sortir de la T1 en même temps qu’elle. Comme c’est sa première fois avec une combi (et en y ajoutant la durée de la T1), c’était déjà pas mal.

Ma natation se passe assez bien, même plus rapide que d’habitude. Cela a tout de même été difficile de mettre la tête dans l’eau avec ce froid (eau entre 15 et 16 degrés). Après la sortie de l’eau, la distance est assez longue jusqu’au parc à vélo. Je reprends les bonnes habitudes de tirer le dessus de la combi.

Arrivé devant le vélo, la combi est aussi vite tirée et je pars rapidement avec le vélo. En principe, je devais passer derrière ma lionne au parc à vélo…. mais elle n’est pas là.

Elapsed Time Moving Time Distance Elevation Gain
00:04:06 00:04:06 0.25 0.00
hours hours km meters

Le vélo

Me voilà parti pour le vélo. Mais j’ai tout de même le doute de ne pas avoir vu madame. Comme je suis sans mes lunettes de vue, je n’exclu pas cela. Je remonte les participants un à un …sans la voir. Au final, c’est à la fin de la première bosse que je reviens sur elle.

Elle me dit qu’elle a eu un peu difficile dans l’eau car elle se sentait oppressée avec la combi. Un manque d’habitude ou une combi un peu trop petite, je ne sais pas. Si elle y prend goût, elle aura bientôt la sienne.

Pour respecter le règlement, je reste plusieurs mètres derrière elle. L’ami Benny accompagne aussi sa fille. Du coup on papote tout le long et on encourage nos athlètes respectives.

Batifer Eco Triathlon 2019

On arrive sur Libramont avec une allure très correct. Je ne cesse de taquiner ma lionne à propos de son vélo qui traîne dans le garage. Maintenant elle sait qu’il faut le sortir un peu plus 🙂 J’ai tout de même été impressionné de la moyenne sur un parcours qui n’est pas des plus facile.

Dans la T2, chacun est de son côté. Je l’attends un peu car elle a un petit souci avec sa montre.

Elapsed Time Moving Time Distance Average Speed Max Speed Elevation Gain
00:35:40 00:35:40 12.49 21.00 48.96 161.00
hours hours km km/h km/h meters

La course à pied

Ici, pas d’excuse pour madame, c’est son domaine. Après avoir fait plusieurs semi marathons (et ayant programmé son premier marathon l’année prochaine), c’est ici qu’elle va pouvoir faire une course tout en maitrise.

Batifer Eco Triathlon 2019

Le parcours est plutôt sympathique dans le nouveau parc paysagé du champs de foire de Libramont. Je reste à côté d’elle tout le long et la motive du mieux que je peux. A voir son allure, je n’ai pas l’impression que la natation et le vélo ont laissé des marques. Elle avance… et plutôt rapidement.

Elapsed Time Moving Time Distance Average Speed Max Speed Elevation Gain
00:20:09 00:20:09 3.22 6:15 3:28 39.00
hours hours km min/km min/km meters

L’arrivée

On passe la ligne d’arrivée du Batifer Eco Triathlon 2019 après 1h 13min 52sec (temps officiel). On aura même droit à un speaker qui retrace notre petite histoire. Pour une première, cela marque bien le coup.

Je suis fière qu’elle est arrivée au bout sans souci. Elle a toujours du mal à croire en ses capacités mais elle a encore prouvée qu’elle peut faire beaucoup de choses. Je vais enfin savoir ce que c’est d’être marié à une triathlète :p

Mon avis

L’année passée, je n’avais pas pu participer à la première édition de cette course car j’étais aux 20km de Bruxelles.

J’étais donc impatient de venir à cette deuxième édition. Premièrement car il s’agit de mon ancien club de triathlon. Deuxièmement, c’est rare que ma commune pense à d’autres sports que le football et le basket… j’étais curieux de découvrir cette course sur mes routes d’entrainement.

Au final, je n’ai pas été déçu du tout. Bon, c’est vrai que pour un Découverte, 2 zones de transitions peuvent faire peur, mais au final, le fait de nager dans le lac de Freux et arriver au sein de la halle au foire, c’est unique.

Je pense bien revenir l’année prochaine … pour participer au Distance Olympique cette fois.

La suite

Pour ma lionne, la suite est bien entendu le Challenge de 36Km au Run Disney de Disneyland Paris. Mais elle n’exclut pas refaire un triathlon cette année ou l’année prochaine. Je l’ai même entendu parlé de la distance Sprint l’année prochaine sur le Batifer Eco Triathlon 2020.

Pour moi, la prochaine course est le challenge de Geraardsbergen que j’avais déjà fait l’année passée.

Triathlon de Paris 2017

Retour sur Garmin Triathlon de Paris 2018

Après une participation en 2015 et une autre en 2017,  aujourd’hui j’ai pris par au Garmin Triathlon de Paris 2018 pour la troisième fois.

Triathlon de Paris 2018

Avant course

Je ne vais pas revenir sur le déroulement de cette année un peu particulière et que du coup c’est surtout la course à pied que j’ai mis en évidence… je pense en avoir déjà assez parlé.

Cette année, j’avais repéré un hôtel en face du départ au cas où je devais revenir sur ce triathlon.  Quand j’ai décidé d’y participer, je n’ai donc pas hésité deux secondes pour le réserver.

Triathlon de Paris 2017

Cela me permettra de faire mon retrait de dossard près de la Tour Eiffel et ensuite poser mon vélo tranquillement.  Le matin même de la course, cela me permet également de dormir un peu plus avant le départ du Triathlon de Paris 2018.

Triathlon de Paris 2017

En arrivant sur le lieu du départ, rien ne laisse présager que la combi serai interdite avec une eau à 22 degrés le jour avant… et pourtant pas de combi au programme avec une eau qui dépasse les 24 degrés.

Après avoir laissé ma lionne et mes monstres, je me rends vers le point de départ au bout de cette longue ligne droite de 1,5km.  On nous dirige vers la rive opposée par rapport à l’année passée.  On pense que c’est lié au départ des élites avant nous sur un parcours différent.

Tout le monde se demande comment cela va se dérouler ensuite…. et personne de l’organisation nous explique.  Enfin, on a peut être eu les explications MAIS avec un système de sonorisation exclusivement sur le départ élite, on ne pouvait rien entendre. Continuer la lecture de Retour sur Garmin Triathlon de Paris 2018

trifonction Hydro Suit LD

Retour sur le Challenge Geraardsbergen 2018

Après avoir faire l’Ironman 70.3 de Luxembourg il y a quelques années, il était temps que je goûte à une course Challenge, les concurrents.  Dimanche, j’ai donc pris par au Challenge Geraardsbergen 2018.

Challenge Geraardsbergen 2018

L’avant course

Bien que cette course est arrivée très vite dans mon agenda 2018, je n’en avais pas fait une priorité car, pour des raisons professionnelles, j’ai eu moins de temps pour des entrainements multi-sports et je me suis donc focalisé sur le marathon de New-York.

Cependant, je n’ai pas mis tout de côté non plus, j’ai nagé tant que j’ai pu et j’ai roulé comme les autres années.  Il y a juste les transitions que je n’ai pas mis en pratique.

Le jour J

La journée commence mal avec une préparation de mes transitions qui manque d’automatisme  Résultat, j’ai oublié quelques affaires dans l’auto  Heureusement, ma lionne est là et va tout me chercher.  D’ailleurs, chapeau sur l’organisation qui a mis en place un système de navette très rapide.

Challenge Geraardsbergen 2018

Deuxième pépin de la journée: l’eau est 24,2 degrés, on nagera sans combi du coup.  Et qui dit sans combi, dit sans manchon non plus.  Pour ce dernier, je l’apprends trop tard et je n’ai pas le temps de les remettre en T1.  On fera avec.

Je sens que cette journée va être la journée des premières.

La natation

Continuer la lecture de Retour sur le Challenge Geraardsbergen 2018