Triathlon de Paris 2019

Retour sur le Triathlon de Paris 2019

Après plusieurs participations à ce triathlon (2017, …) avec une organisation au top, l’édition de 2018 m’avait laissé une image très négative. Avec le changement d’organisateur (ASO), j’ai pourtant craqué pour le Triathlon de Paris 2019.

Triathlon de Paris 2019

Avant course

Après un jour sans la semaine passée, je suis parti sur un petit entraînement mardi. La chaleur étant bien là, je me suis rendu compte qu’il vaut mieux ne rien faire cette semaine de canicule.

Au final, je préfère ne pas accumuler de fatigue et chaleur. Je n’ai donc rien fait cette semaine.

Jour J

Je dors toujours au même hôtel lors des événements au départ de la Villette. Il est idéalement situé (200m à peine du lieu névralgique)… et heureusement. Le parc à vélo ouvre de 6h à 7h pour préparer le reste de nos affaires et surtout voir si notre vélo a bien résisté à la chaleur. Le réveil de notre chambrée sonne à 5h10.

Il y a quelques années, sur le triathlon de Paris, malgré des roues avec un gonflage minimum, un de mes pneus avait mal supporté la chaleur : obligation de changer. Je ne voulais donc pas vivre cela une deuxième fois.

Triathlon de Paris 2019

Au final, tout est en ordre. En 15 minutes, ma transition est prête.

On se rend donc au final au départ qui se trouve à 1,5km du parc à vélo.

Natation

Cette année, c’est le retour des vagues de départ. Chose qui avait sans doute fait couler le plus d’encre l’année passée. De plus, on reconnaît très bien l’organisation de SAS à la mode ASO (la même que le marathon et semi de Paris ou encore l’Etape du Tour).

Triathlon de Paris 2019

Le départ du Triathlon de Paris 2019 est lancé avec 5 minutes de retard. Le départ se fait soit en plongeant, soit en descendant des “escaliers” mis en en place pour la course. Je prend la deuxième solution. C’est un peu plus long à se mettre dans l’eau mais je préfère.

La suite, c’est … la masse. Sans doute le défaut de cette édition. Les vagues de départ sont trop massive pour un bras de seine fort étroit par endroit. Les coups se donnent sans le vouloir. Trop de monde d’un coup au final. Malgré cela, je vais ma nage : pas la meilleure mais cela avance.

De plus, je reviens assez rapidement sur des gens assez lents en mode brasse. Sans doute des gens du SAS 0. Je me demande ce qu’ils font là. Sans doute ils n’ont pas joués le jeu de l’estimé temps.

Elapsed Time Moving Time Distance Elevation Gain
00:35:09 00:06:31 1.56 2.80
hours hours km meters

Je sors de la natation après 36min 02sec de course (temps officiel). Un temps correct dans cette masse. Je pense que je pouvais gagner 1 ou 2 minutes facilement avec un départ moins massif.

Triathlon de Paris 2019

Vélo

A la sortie de l’eau, c’est partie pour une longue transition. En effet, entre la sortie de l’eau et mon vélo, la distance est assez conséquente. Sans doute la plus que je n’ai jamais vue. D’un autre côté, cela permet de reprendre ses esprits. En plus cela passe très vite avec un maximum de supporters le long de cette transition.

Une fois devant mon vélo, je me change très rapidement et c’est reparti …. pour une nouvelle longue transition à côté du vélo :). Un parc à vélo avec 4700 vélos annoncés, il est normal qu’il est hors norme.

Triathlon de Paris 2019

C’est parti pour 40km à travers Paris. Mon temps natation étant ce qu’il est, je remonte les vélos un à un…. ou plutôt groupe par groupe (le Drafting est autorisé). Je me sens bien sur mon vélo et j’espère que cela va continuer. Le début de parcours est assez sinueux, il est donc même mieux d’être en solo.

A toute vitesse dans Paris

Après 10km, je décide de me mettre dans un groupe dont l’allure me convient. Cela roule à tout va sur des grandes lignes droites avec quelques petits changements de direction qui pousse à la relance. Cela fait mal mais ça fait du bien.

Petite nouveauté sur le parcours, l’organisation a mis un ravitaillement très fourni. L’espace de quelques minutes, on se retrouve en plein marathon de Paris. Je ne prends rien mais je trouve que c’est un vrai plus sur cette course.

A plusieurs reprises, je tente quelques démarrages pour casser le groupe. Parfois cela passe, parfois pas du tout. On est donc assez cohérent dans l’effort, et j’aime ça. En plus le parcours assez sympa et l’organisation a retiré les aller-retour dans le bois de Boulogne: top.

Le retour vers le départ est signe aussi du retour des routes sinueuses. Notre peloton se casse car on revient sur des nouvelles masses de coureurs. Jusqu’au parc à vélo où je peux voir ma lionne et les 2 monstres.

Elapsed Time Moving Time Distance Average Speed Max Speed Elevation Gain
01:03:53 01:03:53 40.64 38.17 78.84 319.40
hours hours km km/h km/h meters

Je pose le vélo après 1h 04min 14 sec (temps officiel). Accessoirement, je fais le 65ème temps vélo sur cette édition 🙂

Course à pied

Je vous passe cette nouvelle longue transition et c’est parti pour la course à pied. Le parcours à pied est total new look. Sur papier il semblait assez facile car tout le long de la seine…. mais on ne sait jamais.

Dès le départ, première difficulté, il faut monter sur la passerelle qui passe au dessus de la Seine. Qui dit passerelle, dit escaliers… et il y en a des marches. Heureusement, pour redescendre, on empreinte la rampe de vélo.

Le long de la Seine, on court sur un piste cyclable. On ne se sent plus à Paris. C’est vraiment un parcours assez sympa mais si, au final, c’est un aller-retour. L’organisation avait prévu quelques douches d’eau qui viennent à point. Même si la température est moins forte que le jour précédent, la chaleur est bien présente. Malgré cela, je me sens bien courant.

On lâche les chevaux

Durant les premiers kilomètres, j’étais persuadé que la course à pied était en 2 tours. Je veux donc garder du jus pour passer une nouvelle fois la passerelle. Mais au fil des kilomètres, je me rends compte que c’est une seule boucle de 10KM.

Triathlon de Paris 2019

Du coup, j’allonge ma foulée et je commence à dépasser les participants (du distance Olympique et du Sprint) par dizaines. Je pense que je peux arriver et tenir vers les 4min – 4min 2 sec au kilomètre.

Sur les 10Km, on a droit à 2 ravitaillements qui sont très chargés et variés. Rien à redire, le changement, c’est maintenant (lol). ASO fait fort pour cette reprise d’organisation.

Peu avant la ligne d’arrivée, je retrouve une nouvelle fois le Team Lejeune qui donne de la voix (pour ne pas changer lol).

Elapsed Time Moving Time Distance Average Speed Max Speed Elevation Gain
00:40:21 00:40:16 10.06 4:00 2:25 21.60
hours hours km min/km min/km meters

Je termine la course à pied après 40min 23sec de course (temps officiel). Tout comme le vélo, mon classement général sur la partie course à pied me donne des ailes : 54ème.

L’arrivée

Je passe la ligne d’arrivée du Triathlon de Paris 2019 après 2h 26min 47sec de course (temps officiel). Je me classe 70ème sur 2204 finishers.

Cette course, si c’était à refaire, je la refais pareil. A aucun moment, je me suis senti dans le mal.

Triathlon de Paris 2019

Le changement d’organisateur a bien été marqué. Le fait de recentrer tout sur la Villette est aussi un nouveau départ pour cette course. On peut regretter de ne plus arriver sous la Tour Eiffel, mais cette édition est sans doute un nouveau départ pour la suite.

Merci

Je vais être vraiment original en remerciant ma Team Lejeune qui, une fois de plus, a donné de la voix tout le long du parcours. Réveillée depuis 5h10, même sous la chaleur, la team est là.

Merci aussi à Thuasne Sport et Powerbar de me permettre de participer à ce genre d’événement.

J’ai pu revoir mon compagnon d'(in)fortune du marathon de Paris 2019 sur le stand d’Alltricks. Merci pour les encouragements.

Durant tout la journée, vous avez dû voir du contenu sur le compte Instagram de Fréquence Running. C’était Bibi derrière ces vidéos. Merci à Fréquence Running pour la confiance.

Je termine en remerciant Ekoi et Owayo qui sont un soutient précieux toute l’année.

La suite

Prochaine étape sera … L’Etape du Tour. Comme vous le savez, j’adore cette organisation et je ne veux louper pour rien au monde.

Après, cela sera le Triathlon de Namur et … le programme n’est pas encore bien défini.

Maintenant, un petit peu de repos pour repartir de plus belle dans ces différentes préparations.

Laisser un commentaire