Archives de catégorie : Tests

Test du sac Fitly SUB90

Lors de l’Eco Trail de Paris, j’ai pu inaugurer pour nouveau joujou: le sac Fitly SUB90. Un premier test concluant

Fitly SUB90

Déballage

A peine déballé, on se rend compte du côté compact de ce sac d’hydratation. Bien que mini, il dispose d’une poche d’eau de 500ml, de 2 poches pour stocker tout le nécessaire pour un Trail réussi et une autre grande poche thermique dans laquelle on peut placer la poche d’eau.

On peut utiliser le sac sans la poche d’eau.

Poche d’eau

Concernant la poche d’eau, elle peut être utilisée directement avec le “tuyau” afin de pouvoir boire en courant sans aucun souci. Mais elle est aussi fournie avec un bouchon avec “pipette” pour l’utiliser comme une flasque souple.

Le tuyau passe par l’intérieur du sac et passe au dessus de l’épaule gauche via un système de fixation à tirette. Cela permet au tuyau de bien être mis devant sans pour autant pouvoir bouger… et puis il faut avouer que le tuyau caché donne du style.

Ceinture thoracique

Le système de fermeture sur la poitrine est plutôt astucieux. Il s’agit d’un clip aimantée qui s’attache et détache en un coup de main.

La ceinture thoracique est légèrement élastique ce qui assure que le sac ne bouge pas.

Sur cette fameuse ceinture, il y a aussi une poche de part et d’autre du système de fermeture. J’ai pu placer très facilement 1 gel PowerBar Hydro sans aucun souci.

Le test

Eco Trail de Paris 2021

Lors de mon test grandeur nature, l’organisation de l’Eco Trail de Paris impose d’avoir une couverture de survie, un gobelet pour l’eau, un récipient pour manger, un téléphone et sa carte d’identité. J’avoue que dans un premier temps, j’ai eu un petit doute de pouvoir tout mettre. Au final, j’ai pu tout mettre sans aucun souci… et il restait encore de la place.

Pour boire, j’avoue avoir été un peu perturbé. Mon ancien sac était de la marque Camelback et pour boire ce n’est pas tout à fait la même chose. Mais après quelques minutes, aucun souci, cela passe.

Conclusion

Le gros plus de ce sac est son côté compact et pratique. Le sac se fait totalement oublié une fois bien placé sur son dos.

Dans le futur, on peut espérer que la marque puisse sortir un sac un peu plus grand, avec une plus grande poche d’eau pour des trails bien plus long.

Pour en savoir plus sur ce sac, cliquez ici. N’oubliez pas que vous pouvez avoir 25% sur tout le site.

Maillot Vélo Pro Ekoi Arts

Maillot Vélo Pro Ekoi Arts

Depuis la création du nouveau VIP Club, Ekoi avait promis des équipements exclusifs. Jusqu’à présent, Ekoi s’était contenté de sortir une tenue été et une tenue hiver… mais 2021 prend une nouvelle tournure.

Cette année, la marque propose 5 maillots différents.

Maillot Vélo Pro Ekoi Arts

Le choix

Si j’ai choisi ce modèle, c’est surtout que le Maillot Vélo Pro Ekoi Arts a vraiment un look totalement différent. La vidéo présentée sur la page Facebook m’avait totalement convaincu.

Il faut avouer que ce design n’a jamais été vu chez Ekoi, ni même dans d’autres marques il me semble. C’est rétro et bien visible.

Déballage

Maillot Vélo Pro Ekoi Arts

Lors du déballage, aucune surprise, tout ce qui est décrit dans la vidéo se retrouve sur ce maillot. Le seul petit bémol (mais en même temps ce n’était pas décrit ) , une petite poche zippée dans le dos aurait été la bienvenue. D’autant plus que Ekoi nous y avait habitué.

Taille

Maillot Vélo Pro Ekoi Arts

Rien a redire. Si on se base sur le guide des tailles, aucune mauvaise surprise. Pour info, si vous avez déjà un maillot COMP21, le guide des tailles est exactement le même.

La coupe est assez fit et j’apprécie vraiment le positionnement des manches.

Test

Maillot Vélo Pro Ekoi Arts

Pour mon premier test, il faisait assez chaud… limite canicule. Je l’ai porté durant 3h sans l’habituel sous-vêtement.

Je dois avouer qu’à aucun moment j’ai senti une accumulation de la transpiration. Les différents tissus utilisés font le job.

Niveau maintient, la bande en silicone permet au maillot de ne pas bouger d’un poil. C’est vraiment agréable de ne pas avoir cette sensation que le maillot remonte.

Je ne sais pas si le dessus des poches arrières a changé mais j’ai trouvé l’accès super facile.

Conclusion

Si un maillot se fait totalement oublié durant 3h et sous la chaleur, c’est qu’il est parfait 🙂

Pour en savoir plus sur ce maillot, cliquez ici.

Vegan Real5

Barre Vegan Real5 de PowerBar

Les barres Vegan Real5 sont une des nouveautés proposées par PowerBar cette année. Powerbar sort de ses habitudes avec une barre végane assez consistante.

Barre Végan Real5

Déballage

Dès qu’on a cette barre entre les mains, on se rend compte du côté différent de ce que fait habituellement PowerBar. Au lieu d’une barre fine est assez longue, on est sur un rectangle bien tassé.

L’emballage s’ouvre assez facilement. Inutile de dire que c’est toujours un point sur lequel j’apporte de l’importance car je veux pouvoir ouvrir ma nourriture aussi bien en été qu’en hiver avec des gros gants pour me protéger du froid.

Consitance

Une fois déballé, on est sur une barre assez consistante et qui ne colle pas du tout. C’est toujours désagréable d’avoir du chocolat ou du sucre plein les doigts ou les gants.

Lors de mon test, c’était en vélo. Aucun souci pour manger tout en roulant. La barre étant quand même assez bourrative, je pense qu’il est plus difficile à la manger en courant mais je suis sûre que mes amis trailleurs apprécierons durant une pause lors d’une de leurs sorties.

Le goût

La barre Vegan Real5 est végane composée de 5 ingrédients sans sucre ajouté. Du coup on s’en prend plein les papilles gustatives sans aucune agression liée au sucre.

On retrouve 3 versions de la barre: Bananes-noisettes, Goji-Noix de Cajoux et Fraise. Personnellement, j’ai préféré la version Bananes-noisettes. Malheureusement, je n’ai pas encore goûté la version fraise.

Apport énergétique

Dans un format de barre normal, je compte une par heure. Avec la barre Vegan Real5, c’est plutôt 1h30 sans aucun souci. On est bien calé avec et elle se digère super bien.

Conclusion

PowerBar sort totalement de ces habitudes avec cette barre et trouve totalement sa place dans la gamme déjà proposée.

Pour en savoir plus sur ce produit, cliquez-ici. N’oubliez pas que vous avez toujours -25% avec le code DAMIEN25.

Ekoi Heat Concept 5

Gants Chauffants Ekoi Heat Concept 5

Les gants Ekoi Heat Concept sont devenus un accessoire hiver phare de chez Ekoi. J’ai profité d’une belle promotion pour les commander. A peine la paire reçue, le test est fait.

Gants Chauffants Ekoi Heat Concept 5

Déballage

Ekoi Heat Concept 5

Il faut avouer qu’au déballage des gants Chauffants Ekoi Heat Concept 5, la taille impressionnante de ces gants peuvent faire peur mais une fois ceux ci enfilés, on sent qu’ils sont très confortables.

Ces gants se composent de gants (sans blague), 2 batteries et un chargeur. Avant de pouvoir les tester, il faut passer par l’étape chargement des batteries. Le chargeur permet de charger les 2 batteries directement.

Les gants ressemblent assez fort aux gants Ice Proof. C’est plutôt rassurant car ce sont mes gants d’hiver de prédilection.

La mise en route

Une fois les batteries complètement chargées, il faut les placer dans la petite poche présente à hauteur des poignets sur les 2 gants . Quand le batterie est branchée, il suffit de fermer le zip et on peut y aller.

Pour les allumer ou éteindre, il suffit d’appuyer quelques secondes sur le logo Ekoi. Les 2 témoins s’allument: un pour le niveau de “chauffage” (3 modes) et l’autre sur l’état de la batterie dans son mode de chauffage actuel. Inutile de dire que plus vous mettez la puissance de chauffage au plus fort et moins la batterie va tenir.

Le test

Lors de mon test des gants Chauffants Ekoi Heat Concept 5, j’ai démarré ma sortie avec une température qui avoisinait les 0. Comme recommande, je les ai allumés avant de les démarrer.

Après quelques minutes dans ma séance, je suis agréablement surpris d’avoir les mains au chaud. D’habitude, j’ai toujours du mal avec le froid sur la paume des mains… et ici rien du tout. Pour le démarrage, j’avais mis au plus chaud.

Après 10 km, j’ai descendu à la température intermédiaire. Les gants font toujours le job. Comme je vous l’avais dit lors du déballage, la taille des gants est vraiment impressionnante… mais au final, ils sont super confortables. On les oublie complètement.

J’ai terminé ma séance à la température la plus basse. Au bout de 3h, le témoin de l’état de la batterie est toujours à 50%.

Conclusion

Depuis le temps que je voulais tester les Gants Chauffants Ekoi Heat Concept 5 , je suis totalement conquis. Il est vrai que le prix peut faire peur, mais je pense que cela le vaut vraiment.

Je pense également que ces gants sont utilisables dans d’autres conditions comme la marche ou le ski.

Pour en savoir plus sur ce produit, cliquez-ici.

Test du Domyos T900C

Après le déballage du Domyos T900C lors du premier confinement et plusieurs heures passées dessus, je peux enfin faire le test.

Suivant les semaines, 6 utilisations ont été faites dessus sur 3 types de séance: footing, endurance et fractionné.

Domyos T900C

Mise en route

Déballage du Domyos T900C

Comme j’avais déjà pu le constater lors du déballage et montage, les commandes d’utilisation sont assez facile pour comprendre son utilisation.

On retrouve les bases:
-Start – Pause – Stop
-Des vitesses pré programmées
-Augmentation et diminution de la vitesse
-Des inclinaisons pré programmées
-Augmentation et diminution de la vitesse

Dans les petits plus, il y a ce ventilateur. Lors du déballage, il me semblait assez faible mais au final il fait bien le job durant une séance.

Pour mon test, j’ai testé du fractionné assez rapide (soit 18km/h) mais aussi des séances d’endurance allant jusque 1h30 non-stop. Pour ceux qui me connaissent, ma lionne utilise également ce Domyos T900C. J’ai donc pu avoir un avis supplémentaire.

Que cela soit ma lionne ou moi-même, nous n’utilisons pas l’inclinaison du tapis car on trouve qu’il faut déjà un bon mental pour faire des longues séances, donc c’est autant ne pas s’infliger cela en plus.

Séance endurance ou footing

Déballage du Domyos T900C

La seule chose qui différencie ces 2 types de séance, c’est la vitesse… On appuie sur Start et le tapis se met en route jusqu’à la vitesse voulue. On peut suivre facilement la vitesse, la moyenne et le temps écoulé sur l’écran.

A vrai dire, si on envisage aucune variation sur la vitesse, n’importe quel tapis fait le job. Par contre, il faut avouer qu’il est extrêmement silencieux et la largeur-longueur du tapis est vraiment un grand plus.

Séance de fractionné

Pour mon test, il faut savoir que je ne programme pas ma séance avec ce que le tapis permet de faire. Il est vrai que je n’ai pas trouvé un moyen facile d’utiliser ma séance proposée par Fréquence Running. Je reviens d’ailleurs sur ce sujet plus loin dans l’article.

La gestion manuelle de ma séance de fractionné reste tout de même facile grâce aux boutons qui répondent facilement. Et c’est toujours aussi facile même quand on est a vive allure 🙂

Durant ce type de séance, j’ai pu constater que le tapis est toujours aussi silencieux … même quand la vitesse est au maximum.

Si on doit trouver un défaut, il est vrai que l’affichage (qui est suffisant pour de l’endurance ou du footing) arrive dans ses limites. Personnellement, je trouve que l’affichage de la distance est trop petite et l’affichage avec une seule décimale est un peu limite. Une autre option qui pourrait être un vrai plus: un bouton Lap… histoire de gérer encore mieux sa séance.

L’entretien

S’il y a bien quelque chose que j’oubliais toujours de faire sur mon précédent tapis, c’est son entretien. Sur le Domyos T900C, il est presque impossible d’oublier car après un certain kilométrage ou temps d’utilisation, le texte Service apparaît au démarrage.

Pour les différentes étapes d’entretien, rien de plus simple, il suffit de suivre les explications avec des vidéos sur le site.

Si comme moi, vous prenez vite vos habitudes et démarrez vos séances de manière machinale, il serait bien qu’un témoin sonore soit ajouté quand le service doit être fait.

Un point à améliorer au Domyos T900C?

Après le déballage et montage de mon Domyos T900C, j’étais vite arrivé à installer l’application mobile et vouloir utiliser son système connecté pour programmer mes séances. A l’époque cela était impossible, il n’était pas possible de faire autre chose que d’utiliser les entraînements déjà programmés dans l’application. Le support Domyos m’avait rassuré en me disant que cette fonctionnalité allait arriver.

Depuis, 4 mois ce sont écoulés, et il n’y a eu aucune avancée. C’est dommage car le tapis est top et cette possibilité allait pouvoir donner une autre dimension d’utilisation à ce tapis . Si cela arrive plus tard, un article y sera consacré.

Conclusion

Pour être honnête, au vue du prix du tapis livraison comprise, celui-ci est vraiment top. Il est facile dans son utilisation que cela soit pour des débutants ou des compétiteurs. Quelques petits points doivent être amélioré mais n’enlève en rien à sa qualité.

Pour en savoir plus sur ce tapis, cliquez ici.

Test du Cuissard De Running Kiprun

Le test final du Cuissard De Running Kiprun était prévu lors du Semi de Paris 2020. Mais cette course ayant été reportée en Septembre, le test s’est fait … sur mon tapis de course et 1 seule petite course.

Cuissard De Running Kiprun

La coupe

Comme déjà dit à plusieurs reprises, j’ai des grosses cuisses. Du coup, pour m’aligner sur un semi marathon ou un marathon, il vaut mieux s’équiper en fonction. Cela passe donc par un short assez long et collant: le Cuissard De Running Kiprun est donc l’idéal.

Il m’arrive au-dessus du genou et reste en place grâce à un gros élastique au niveau des jambes.

Au niveau de la taille, un cordon est suffisant pour le maintenant en place.

Le confort

La plus grande séance faite avec ce cuissard était d’une durée de 1h15. Cela fait un moment que je n’avais pas couru avec ce genre de cuissard et je dois avouer que je n’ai pas été déçu.

Le Cuissard De Running Kiprun n’a pas bougé d’un poil. De plus, il évacue vraiment la transpiration.

Il m’est même arrivé de l’oublie tellement il est léger.

La façon dont les coutures sont faites, il est impossible d’avoir des irritations.

Conclusion

Quand j’avais débuté la course à pied, j’avais couru avec ce genre de cuissard mais sans une réelle satisfaction. Quand le magasin Decathlon Arlon m’a proposé de tester ce produit, j’étais un peu septique mais via mes autres tests pour ce magasin, j’attendais d’être surpris. Et surpris je l’ai été.

Pour plus d’informations sur ce cuissard, cliquez-ici.

Kiprun KD Light

Test de Kalenji Kiprun KD Light

Après une centaine de kilomètres avec les Kiprun KD Light de chez Decathlon aux pieds, voici venu le temps de rédiger mon test. Attention que pour ce test, j’ai remplacé les lacets fournis par des élastiques.

Kiprun KD Light

Les premiers kilomètres

Lors du déballage, j’avais été surpris par cette paire relativement légère avec un tissus très aéré. Lors de mon premier run, tout cela s’est confirmé avec en plus la sensation d’avoir une bonne semelle.

Kiprun KD Light

J’avais remarqué également au déballage que l’arrière du talon était réduit à son stricte minimum sans renfort rigide. Le seul renfort qu’il y a, c’est un tissu un peu plus épais. Je dois être honnête et vous avouez que j’ai eu un peu de mal à m’y habituer. J’avais une réelle crainte de déchausser au premier tournant. Mais au fil des kilomètres, c’était juste une sensation et aucun risque de ce côté là. C’est même plutôt confortable.

Il est vrai que par le passée, j’avais abîmé ce renfort rigide au talon et m’était blessé à cause d’un frottement…. Ici aucun risque 🙂

Les sensations

Si j’ai bien l’intention de les porter lors de mon premier objectif de l’année (à savoir le marathon de Paris), c’est que toutes les sensations sont bonnes en portant ces Kiprun KD Light.

Au début, j’alternais ce modèle avec mes anciennes paires afin d’assurer un transfert en douceur. La crainte était que mon corps n’en voulait pas. Il n’en sera rien, aucune différence, aucune douleur, mon corps les a adopté.

La tenu de route

Kiprun KD Light

Le contact au sol des Kiprun KD Light est vraiment phénoménal. Je pense que c’est la première fois que j’ai autant confiance en la semelle sur la route. Durant 2 sorties, j’ai pu affronter des rafales de pluie et un début de neige… et pourtant, à aucun moment, j’ai eu la crainte de glisser. Soyons clair, je parle de ces chaussures sur du bitume, ce ne sont pas des trails 🙂

Par tous les temps?

Kiprun KD Light

Tant qu’il ne pleut pas, je n’ai aucune crainte à porter les Kiprun KD Light. Malheureusement, après une sortie sous une légère pluie, j’ai du me résigner que le tissu est vraiment bien aéré… un peu trop aéré pour courir quand il pleut. Je ne ferai certainement pas un marathon sous la pluie avec. C’est sans doute le seul petit défaut de cette paire . Je vais tout de même me renseigner si un autre modèle du même genre existe.

Conclusion

Quand le magasin Decathlon d’Arlon m’a proposé de tester ce modèle, j’étais un peu septique. Il est vrai que Decathlon n’avait pas eu que des succès par le passé dans la fabrication des chaussures pour la course à pied.

Avec les Kiprun KD Light, c’est un véritable bon en avant…. et je ne vous parle pas des Ultralight que je suis également entrain de tester (mon test arrive bientôt).

Pour le prix, vous pouvez foncer les yeux fermés. Vous savez que si le modèle ne vous convient pas après un premier essai, vous pouvez les retourner en magasin?

Pour plus d’informations sur le produit, cliquez ici.

Gants Hiver Aluminium Concept

Gants Hiver Aluminium Concept de chez Ekoi

J’ai profité des soldes pour me commander les Gants Hiver Aluminium Concept de chez Ekoi. Cette paire fait partie des nouveaux venus de la marque.

Gants Hiver Aluminium Concept

Gants Hiver Aluminium Concept

Déballage

Lors du déballage de ces gants Hiver Aluminium Concept, j’ai tout de suite apprécié le côté “mince” pour des gants d’hiver. Je suis plutôt habitué au modèle G04/Ice Proof (devenu Ice Proof). Mais le défaut des G04 c’est qu’ils sont très gros et pas toujours sympa à porter durant une bonne séance de running par exemple.

Attention, il faut quand même signaler que les gants Hiver Aluminium Concept ne sont pas totalement imperméable comme les G04/Ice Proof. Les 2 modèles ont donc des points positifs et des points négatifs.

Le test

Gants Hiver Aluminium Concept

Lors de mon test, mon compteur affichait -4 degrés et le temps était humide mais sans pluie. C’était donc le jour idéal.

Je dois avouer qu’après 4-5 minutes, je commencais à douter de la qualité de ces gants. Autant être honnête : j’avais froid.

Mais cette déception a été de courte de durée car j’ai commencé à les trouver de plus en plus confortable. Une température correcte commence à s’installer. Je pense que la raison du froid au début de la sortie était liée au fait que j’avais les mains un peu froides en les mettant.

Après 2h de sortie et du givre sur les gants (air humide + les températures négatives en sont les causes), je n’ai pas du tout eu froid.

Conclusion

Je pense que le Concept (sans mauvais jeu de mots) est plutôt pas mal et efficace. Je pense déjà d’investir dans une deuxième paire 🙂

Pour en savoir plus sur ce produit, cliquez ici.

arcoiris

Test de la tenue Ekoi Arcoiris

J’ai donc craqué pour le design de la tenue Arcoiris en couleur bleu. Cela fait un moment que je n’avais pas acheté une tenue été Ekoi. Après avoir donné quelques tenues devenues trop grandes, il était temps de refaire le plein.

Tenue Arcoiris

Design

arcoiris

Ce qui m’a attiré dans le design de la tenue Arcoiris, c’est le côté sobre tout en ayant un design très recherché au niveau des épaules. Le tout complété par les bandes au niveau de la poitrine.

Coupe

Si on respect bien le guide des tailles sur la fiche produit, la tenue ne peut que vous aller.

Au niveau des épaules, cela doit être très collant et les manches descendent très bas sur le bras. C’est assez agréable au final car on n’a pas un élastique pour faire le maintient.

Au niveau du cuissard, il descend jusqu’au dessus des genoux. Là c’est plus une histoire de goût, soit on aime assez long ou assez court. Personnellement, je préfère que cela arrive au dessus des genoux.

Le petit plus?

arcoiris

Je pense que c’est devenu une habitude chez Ekoi: la présence d’une petite poche zippée. C’est très pratique pour y placer nos clés ou autre. Je ne comprends toujours pas pourquoi cela n’est pas devenu un standard dans toutes les marques.

Confort

arcoiris

Après une sortie de 2h30, tout ce que j’avais pu remarquer lors de mon déballage est vérifié: c’est une tenue qui se fait totalement oublier.

A cela, on ajoute une peau Gel au top. On est parti pour des heures de selle.

Conclusion

J’avais longuement hésité sur les différents modèles sortis par Ekoi cette année. Au final, je ne regrette pas d’avoir choisi le modèle Arcoiris. Après un coup de coeur sur le design, c’est le confort de la tenue qui se démarque.

Pour en savoir plus sur le produit, cliquez-ici.

Powergel Shots Framboise

PowerBar Powergel Shots Framboise

Après la version Orange et la version Coca, PowerBar a sorti un nouveau goût: les Powergel Shots Framboise. Il est vrai que les 2 versions précédentes étaient déjà sur le marché depuis un temps. Il était temps d’un peu de nouveauté. Surtout que depuis, les concurrents ont aussi attaqués le marché du “bonbon”.

Powergel Shots Framboise

Powergel Shots Framboise

Le Goût

Autant la version orange et la version coca étaient logés en goût. Autant la version framboise est un peu plus forte en goût. Ce qui, au final, n’est pas plus mal et donne une vrai sensation de frais.

A cela on ajoute l’odeur qui donne vraiment de ce bonbon… tous les atouts… des bonbons 🙂

L’utilisation

On ne change pas une équipe qui gagne, je les prends lors du premier semi marathon d’un marathon pour ce qui est de la course à pied. Sur vélo, je les prends durant les 2ème tiers de l’épreuve. Un peu comme on prendrai les pâtes de fruit au final.

Le packaging

Powergel Shots Framboise

L’emballage contient 9 bonbons. 5 bonbons sont l’équivalent d’un gel Powergel (Hydro ou original).

Le paquet est facile à ouvrir durant l’effort.

Conclusion

Petit coup de boost super sympa de chez PowerBar avec ces Powergel Shots Framboise. Cette nouvelle saveur vient très bien compléter la gamme des Powergel Shots.

Pour l’achat de vos produits PowerBar, cliquez ici.