Archives par mot-clé : decathlon

Déballage Decathlon de Printemps

Il y a quelques jours, j’ai reçu quelques pièces supplémentaires de chez Decathlon Arlon. Il faut avouer que le programme ambassadeur du magasin est vraiment top. On est totalement libre dans le choix des nos équipements avec le conseil en plus.

Déballage

Tee Shirt Homme Respirant Kiprun Light 

J’étais assez satisfait par mon débardeur qui avait un tissu assez similaire, du coup, j’ai voulu compléter ma garde robe avec un modèle avec des courtes manches.

Une fois en main, j’étais déjà convaincu. J’ai pu faire un petit run avec et cela a confirmé mes convictions.

Je me rends compte aussi que Decathlon a toujours l’habitude d’avoir une petite bande réfléchissante dans le dos. Je trouve cela comme un vrai plus pour notre sécurité. On peut se permettre de porter des couleurs sombres tout en étant visible.

Pour en savoir plus sur ce produit, cliquez ici.

Tee Shirt Homme Respirant Manche Longue Kiprun Care

Un peu dans l’idée du précédent t-shirt, j’ai voulu compléter mon équipement avec une version avec des manches longues. Même style de matière, même attente du coup…

Au déballage, je sais que je ne vais pas être déçu. Ce modèle n’est pas spécialement prévu pour le froid. Il est annoncé pour des sorties entre 10 et 20 degrés. J’ai hâte de tester.

Pour en savoir plus sur ce produit, cliquez ici.

Collant Homme Respirant Kiprun Dry

Après avoir testé 2 shorts avec succès, il était temps de tester un collant. La gamme est varié mais je me suis orienté sur celui-ci car il est sans couture et a un design sympa.

J’ai du prendre une taille en plus que la taille recommandé car … j’ai des grosses cuisses (l’héritage d’années de vélo :p).

Hormis le fait d’être sans couture, il y a d’autres points positifs comme la bande élastique à la taille qui empêche le collant de bouger. Il y a aussi ce même genre de bande au niveau du pied complété par une tirette. Je trouve que le collant est ajusté au top comme ça.

Sur l’arrière , il y a une poche que je trouve assez grande. On ne pourra pas y ranger un smartphone (surtout vu les tailles actuelles) mais aucun souci pour un gel et des clés.

Je n’ai pas encore pu le tester mais j’ai hâte. La météo annoncée cette semaine va surement me permettre de passer le cap.

Pour en savoir plus sur ce produit, cliquez ici.

Test du Domyos T900C

Après le déballage du Domyos T900C lors du premier confinement et plusieurs heures passées dessus, je peux enfin faire le test.

Suivant les semaines, 6 utilisations ont été faites dessus sur 3 types de séance: footing, endurance et fractionné.

Domyos T900C

Mise en route

Déballage du Domyos T900C

Comme j’avais déjà pu le constater lors du déballage et montage, les commandes d’utilisation sont assez facile pour comprendre son utilisation.

On retrouve les bases:
-Start – Pause – Stop
-Des vitesses pré programmées
-Augmentation et diminution de la vitesse
-Des inclinaisons pré programmées
-Augmentation et diminution de la vitesse

Dans les petits plus, il y a ce ventilateur. Lors du déballage, il me semblait assez faible mais au final il fait bien le job durant une séance.

Pour mon test, j’ai testé du fractionné assez rapide (soit 18km/h) mais aussi des séances d’endurance allant jusque 1h30 non-stop. Pour ceux qui me connaissent, ma lionne utilise également ce Domyos T900C. J’ai donc pu avoir un avis supplémentaire.

Que cela soit ma lionne ou moi-même, nous n’utilisons pas l’inclinaison du tapis car on trouve qu’il faut déjà un bon mental pour faire des longues séances, donc c’est autant ne pas s’infliger cela en plus.

Séance endurance ou footing

Déballage du Domyos T900C

La seule chose qui différencie ces 2 types de séance, c’est la vitesse… On appuie sur Start et le tapis se met en route jusqu’à la vitesse voulue. On peut suivre facilement la vitesse, la moyenne et le temps écoulé sur l’écran.

A vrai dire, si on envisage aucune variation sur la vitesse, n’importe quel tapis fait le job. Par contre, il faut avouer qu’il est extrêmement silencieux et la largeur-longueur du tapis est vraiment un grand plus.

Séance de fractionné

Pour mon test, il faut savoir que je ne programme pas ma séance avec ce que le tapis permet de faire. Il est vrai que je n’ai pas trouvé un moyen facile d’utiliser ma séance proposée par Fréquence Running. Je reviens d’ailleurs sur ce sujet plus loin dans l’article.

La gestion manuelle de ma séance de fractionné reste tout de même facile grâce aux boutons qui répondent facilement. Et c’est toujours aussi facile même quand on est a vive allure 🙂

Durant ce type de séance, j’ai pu constater que le tapis est toujours aussi silencieux … même quand la vitesse est au maximum.

Si on doit trouver un défaut, il est vrai que l’affichage (qui est suffisant pour de l’endurance ou du footing) arrive dans ses limites. Personnellement, je trouve que l’affichage de la distance est trop petite et l’affichage avec une seule décimale est un peu limite. Une autre option qui pourrait être un vrai plus: un bouton Lap… histoire de gérer encore mieux sa séance.

L’entretien

S’il y a bien quelque chose que j’oubliais toujours de faire sur mon précédent tapis, c’est son entretien. Sur le Domyos T900C, il est presque impossible d’oublier car après un certain kilométrage ou temps d’utilisation, le texte Service apparaît au démarrage.

Pour les différentes étapes d’entretien, rien de plus simple, il suffit de suivre les explications avec des vidéos sur le site.

Si comme moi, vous prenez vite vos habitudes et démarrez vos séances de manière machinale, il serait bien qu’un témoin sonore soit ajouté quand le service doit être fait.

Un point à améliorer au Domyos T900C?

Après le déballage et montage de mon Domyos T900C, j’étais vite arrivé à installer l’application mobile et vouloir utiliser son système connecté pour programmer mes séances. A l’époque cela était impossible, il n’était pas possible de faire autre chose que d’utiliser les entraînements déjà programmés dans l’application. Le support Domyos m’avait rassuré en me disant que cette fonctionnalité allait arriver.

Depuis, 4 mois ce sont écoulés, et il n’y a eu aucune avancée. C’est dommage car le tapis est top et cette possibilité allait pouvoir donner une autre dimension d’utilisation à ce tapis . Si cela arrive plus tard, un article y sera consacré.

Conclusion

Pour être honnête, au vue du prix du tapis livraison comprise, celui-ci est vraiment top. Il est facile dans son utilisation que cela soit pour des débutants ou des compétiteurs. Quelques petits points doivent être amélioré mais n’enlève en rien à sa qualité.

Pour en savoir plus sur ce tapis, cliquez ici.

Déballage du Domyos T900C

Déballage du Domyos T900C

Place au Déballage du Domyos T900C. Il y a une semaine , mon tapis de course a rendu l’âme. Après plus de 5 ans de bons et loyaux services, il était temps de passer à autre chose.

Tapis de course Domyos 900C

Le choix

Il est vrai que sur le marché, il y a beaucoup de marques et de modèles avec tous des fonctionnalités différentes. Pour ma part, j’étais content de celui que j’avais mais il manquait un peu de vitesse.

Hormis une vitesse un peu plus haute, je voulais aussi avoir une large et longue surface de course.

Après avoir écumé le net et pris conseil chez mes amis de Decathlon Arlon, je me suis penché sur le Domyos 900C. Il a l’avantage d’avoir un bon rapport qualité/prix.

La réception

Déballage du Domyos T900C

Comme d’habitude, Decathlon fait fort: commandé le dimanche soir et réceptionné à la maison le jeudi. Autant dire que c’est du rapide, du très rapide.

Au vue du poids et de la taille, je n’hésite pas d’avoir opté pour la livraison à domicile… qui en plus était gratuit. Je n’ai pas attendu pour faire le Déballage du Domyos T900C.

Le montage

Déballage du Domyos T900C

Il faut savoir que je suis plus à l’aise avec un clavier et une souris plutôt qu’un tournevis. Et pourtant, en moins d’une heure à 2, il était opérationnel.

Il n’est pas nécessaire d’être un expert, le plan est aussi bien fait que ceux fait pour le montage d’un meuble Ikea 🙂

Fonctionnalités

Déballage du Domyos T900C

Bien que je ne l’ai pas encore testé lors d’une séance, on retrouve tout ce que l’on attend d’un tapis: gestion facile de la vitesse et de l’inclinaison.

Je suis vraiment impressionné par la taille de la zone de course. C’est vraiment ce que je voulais.

Déballage du Domyos T900C

Pour les choses moins nécessaires mais toujours pratique: la présence de hauts parleurs pour diffuser sa musique via le câble jack fournit. Mais aussi des larges zones de rangements ainsi qu’un emplacement pour poser son smartphone ou tablette.

Connecté?

Alors oui, ce tapis est connecté… mais pas trop. Je m’explique, une fois l’application téléchargée sur mon iphone, j’ai pu prendre le contrôle de mon tapis en jouant avec la vitesse, inclinaison , etc.

Il y a quelques entrainements programmés… mais n’espérez pas en progammer vous même…. pour le moment. En effet, après avoir fait le tour de l’application et ne trouvant pas comment créer mon propre entrainement, j’ai contacté le support. La réponse est positive: ce n’est pas possible pour le moment… mais le développement de cette possibilité est en cours et va arriver d’ici peu 🙂

Conclusion

Pour 650 euros, ce tapis est plutôt pas mal et assez complet. Dans les prochains jours, je vais débuter mon test grandeur nature en pleine préparation du marathon de Paris 2020.

Pour en savoir plus sur ce produit, cliquez ici.

Déballage Decathlon du jour

Je continue à espérer que la saison 2020 n’est pas finie… C’est pourquoi cette semaine j’ai été chercher de quoi compléter ma tenue pour mes courses.

Déballage

Cuissard sans couture Kiprun

Le premier short reçu de chez Decathlon m’a déjà conquis, mais je dois avouer que j’attendais le Skincare depuis un petit temps. En effet, j’ai toujours été habitué à courir avec ce genre de short et je me voyais mal refaire un marathon avec un short plus classique.

Lors du déballage, il ne faut pas s’étonner de la taille: c’est du mini rikiki. Mais une fois enfilé, il devient une véritable seconde peau. J’ai vite retrouvé les premières sensations d’autres marques.

Je vous fait un test très bientôt.

Pour plus d’informations sur le produit, cliquez-ici.

Visière de Running Kalenji

Cela fait un moment que je n’avais pas complété ma “collection” de visières. Il est vrai que je cours toujours avec une, quelque soit le temps. J’ai donc décidé de tester cette visière de running Kalenji.

Bien que disponible en plusieurs couleurs, pour une première, j’ai préféré prendre une avec un max de noir. Au moins cela va avec tout.

J’ai déjà pu la tester ce matin…. c’est simple… elle fait le job. Absorbe bien la transpiration et se fait oublier. Malheureusement, pas de soleil pour voir son efficacité face à celui-ci 🙂

Pour plus d’informations sur le produit, cliquez-ici.

Déballage Decathlon du Jour

Voici le second déballage Decathlon avec l’arrivée des nouveaux produits dans les rayons. J’ai pu compléter mes équipements d’ambassadeur du magasin Decathlon d’Arlon déjà reçu fin de l’année passée.

Déballage

Débardeur Running Respirant Kiprun Light

Depuis que je cours, j’ai toujours eu comme dessus un débardeur / singlet sous lequel je mets un sous-vêtement manches longues ou manches courtes selon la météo. Il était donc tout à fait normal que je continue de la sorte.

Ce débardeur est ultra léger et surtout ultra respirant dans le dos. Je pense que c’est la première fois que je vais porter un dessus aussi technique et aussi léger

Pour en savoir plus sur ce produit, cliquez ici.

Cuissard De Running Kiprun

Ayant des cuisses de cycliste, c’est devenu une obligation d’avoir un “short” long. Pour le confort, c’est préférable un cuissard plutôt qu’un short long.

Ce cuissard est très confortable avec un bon maintien au niveau de la taille et un “gros” élastique sur les jambes pour le tenir le mieux possible. Une autre modèle plus haut-de-gamme doit arriver dans les semaines qui viennent dans la gamme Kiprun mais celui-ci a déjà tout pour lui.

La poche est toujours un plus sur ce genre de short. Cela permet d’y placer ses clés ou autres.

Pour en savoir plus sur ce produit, cliquez ici.

Le test?

Après ce déballage Decathlon, le test sera un test grandeur nature car ces 2 produits m’accompagneront sur le semi de Paris le 1er mars.

Après les avoir baladé dans les rues parisiennes, je pense que cela sera déjà un très bon retour 🙂

Kiprun KD Light

Test de Kalenji Kiprun KD Light

Après une centaine de kilomètres avec les Kiprun KD Light de chez Decathlon aux pieds, voici venu le temps de rédiger mon test. Attention que pour ce test, j’ai remplacé les lacets fournis par des élastiques.

Kiprun KD Light

Les premiers kilomètres

Lors du déballage, j’avais été surpris par cette paire relativement légère avec un tissus très aéré. Lors de mon premier run, tout cela s’est confirmé avec en plus la sensation d’avoir une bonne semelle.

Kiprun KD Light

J’avais remarqué également au déballage que l’arrière du talon était réduit à son stricte minimum sans renfort rigide. Le seul renfort qu’il y a, c’est un tissu un peu plus épais. Je dois être honnête et vous avouez que j’ai eu un peu de mal à m’y habituer. J’avais une réelle crainte de déchausser au premier tournant. Mais au fil des kilomètres, c’était juste une sensation et aucun risque de ce côté là. C’est même plutôt confortable.

Il est vrai que par le passée, j’avais abîmé ce renfort rigide au talon et m’était blessé à cause d’un frottement…. Ici aucun risque 🙂

Les sensations

Si j’ai bien l’intention de les porter lors de mon premier objectif de l’année (à savoir le marathon de Paris), c’est que toutes les sensations sont bonnes en portant ces Kiprun KD Light.

Au début, j’alternais ce modèle avec mes anciennes paires afin d’assurer un transfert en douceur. La crainte était que mon corps n’en voulait pas. Il n’en sera rien, aucune différence, aucune douleur, mon corps les a adopté.

La tenu de route

Kiprun KD Light

Le contact au sol des Kiprun KD Light est vraiment phénoménal. Je pense que c’est la première fois que j’ai autant confiance en la semelle sur la route. Durant 2 sorties, j’ai pu affronter des rafales de pluie et un début de neige… et pourtant, à aucun moment, j’ai eu la crainte de glisser. Soyons clair, je parle de ces chaussures sur du bitume, ce ne sont pas des trails 🙂

Par tous les temps?

Kiprun KD Light

Tant qu’il ne pleut pas, je n’ai aucune crainte à porter les Kiprun KD Light. Malheureusement, après une sortie sous une légère pluie, j’ai du me résigner que le tissu est vraiment bien aéré… un peu trop aéré pour courir quand il pleut. Je ne ferai certainement pas un marathon sous la pluie avec. C’est sans doute le seul petit défaut de cette paire . Je vais tout de même me renseigner si un autre modèle du même genre existe.

Conclusion

Quand le magasin Decathlon d’Arlon m’a proposé de tester ce modèle, j’étais un peu septique. Il est vrai que Decathlon n’avait pas eu que des succès par le passé dans la fabrication des chaussures pour la course à pied.

Avec les Kiprun KD Light, c’est un véritable bon en avant…. et je ne vous parle pas des Ultralight que je suis également entrain de tester (mon test arrive bientôt).

Pour le prix, vous pouvez foncer les yeux fermés. Vous savez que si le modèle ne vous convient pas après un premier essai, vous pouvez les retourner en magasin?

Pour plus d’informations sur le produit, cliquez ici.

Corrida de Volaiville 2019

Retour sur la Corrida de Volaiville 2019

Hier, c’était la Corrida de Volaiville 2019. Non je ne me trompe pas, il y a bien eu 2 corridas à Volaiville en 2019. La première en Janvier était dans le challenge des Corridas l’hiver passée.

Corrida de Volaiville 2019

L’avant course

Cette semaine, ça été particulier. Fin d’année oblige, il y a eu quelques festivités au boulot où on a plus profité à table que manger diététique. Malgré ça, j’ai pu faire mes séances de mon plan d’entrainement pour le marathon de Paris 2020 et un peu de rouleau.

C’est donc le ventre bien rempli que je suis venu à la Corrida de Volaiville 2019 🙂

Le Jour J

Corrida de Volaiville 2019

La journée a été sous le signe du vent et de la tempête de pluie. Du coup, on a préféré que les monstres ne courent pas. Ma lionne fera de même. Elle s’est déjà bien entrainée cette semaine et un peu de repos est préférable que de ne pas prendre du plaisir 🙂

La course

Corrida de Volaiville 2019

19H30, c’est le départ de la Corrida de Volaiville 2019. L’avantage d’avoir fait la précédente édition, c’est qu’on sait dans quoi on va. Il faut dire que c’est une corrida plus courte qu’habituellement (4,2km) pour 100m de dénivellé… rien que ça.

Thomas C étant là, il n’y a pas de miracle, il faut le laisser partir… ainsi que quelques autres participants. Moi je préfère rester avec 2 autres personnes sur le premier tour. On se tient à la culotte dans la première bosse. Dans la deuxième bosse, je me sens bien et je sais que je vais pouvoir accélérer sur le second tour. Je passe pour la première fois la ligne d’arrivée à la 6ème place.

Sur le deuxième tour, je décide d’accélérer et me retrouve entre le 3ème et les autres. Sur la première grande montée, je reviens sur le 3ème. Mais je commence à connaître Thimotée D, je peux le dépasser dans la descente mais j’ai très peu de chance sur la suite. Je tente tout de même le coup.

Quel plaisir aussi d’avoir à nouveau ma lionne le long du parcours. Cela boost 🙂

Sur la dernière bosse, il remet une petite accélération que je ne peux suivre.

L’arrivée

Elapsed Time Moving Time Distance Average Speed Max Speed Elevation Gain
00:15:46
hours
00:15:46
hours
4,22
km
3:44
min/km
2:32
min/km
104,00
meters

Je passe la ligne d’arrivée après 15min 37sec (temps officiel) de course et me classe 4ème sur 122.

En fait, c’est exactement comme la dernière fois à Volaiville. Je remonte à la 3ème place et me fais dépasser par Thimotée sur la fin 🙂 Cette fois, je cours tout de même 3sec plus vite au kilomètre. Donc la forme est là et bien là.

La suite

Il me reste une semaine de boulot où je dois jongler avec les repas. Mais la suite pour le marathon de Paris 2020 va continuer de la meilleur des façons… je l’espère 🙂

Decathlon

Premier déballage d’un colis Decathlon

Avant de commencer le déballage, il est temps de vous en dire plus sur mes derniers posts sur mes différents réseaux.

Il y a peu, le magasin Decathlon d’Arlon (Belgique) avait lancé une campagne afin de trouver des ambassadeurs dans la région. Après avoir rempli le formulaire d’inscription, j’ai été invité à un échange avec le responsable du programme. Après une discussion enrichissante, nous nous sommes mis d’accord sur la collaboration que je peux avoir avec le magasin Decathlon d’Arlon.

Ma volonté initiale était de ne pas jouer double jeu avec les marques qui m’aident depuis plusieurs années. Il a donc été décidé que le magasin Decathlon Arlon allait pouvoir compléter mon équipement existant. On est donc parti sur les chaussures de la marque dans un premier temps. Par la suite, cela sera complété avec le cuissard de course à pied qui sortira en Janvier 2020.

Pour la suite, il est prévu des rassemblements avec tous les ambassadeurs du magasin. Mais j’y reviendrais quand cela sera un peu plus avancé.

Déballage Decathlon

Parmi la gamme de chaussure proposée chez Kalenji (marque crée par Decathlon), je me suis arrêté sur 2 modèles: Kiprun Ultraligt et KD Light.

Kalenji Kiprun Ultralight

Decathlon

Quand j’ai mis au pied pour la première fois ce modèle, je me suis senti directement comme dans une ancienne paire d’une marque concurrente que j’avais eu par le passé. Cette même marque avait décidé de les arrêter sans remplacement.

Ce modèle est très léger et très aéré. L’absence de renfort à l’arrière du talon donne encore plus l’impression de chausson.

Je vais privilégier ce modèle pour les courses jusqu’à la distance semi marathon. Elles seront aussi de la partie sur mes triathlons.

Pour plus d’informations sur ce modèle, cliquez ici.

Kalenji KD LIGHT

Pour mes courses jusqu’à la distance Marathon, je me suis orienté vers cette paire. Ce modèle est un peu plus lourd que le précédent. J’y retrouve des sensations similaires à mes chaussures de marathon actuelles.

Pour plus d’informations sur ce modèle, cliquez ici.

Mon test?

Comme je change de marque, je vais introduire ces 2 modèles dans mes entrainements en alternance avec mes chaussures actuelles. Le but étant de m’habituer en douceur à ces nouveaux joujoux.

Les tests arriveront dans quelques semaines , quand j’aurais pu les porter durant quelques sorties. Le point d’orgue sera le semi marathon de Paris 2020 pour les Ultralight et le marathon de Paris 2020 pour les KD Light.

Votre test?

J’ai appris qu’il était possible pour tous les clients de tester des chaussures durant quelques jours. Après cela, si elles ne vous conviennent pas, vous pouvez les retourner au magasin. Pas mal non?

D’ailleurs, pour les personnes présentes à la Corrida de Rulles vendredi , vous aurez remarqué le t-shirt original porté par les employés du magasin à propos de cela 😉