Test du Cuissard De Running Kiprun

Le test final du Cuissard De Running Kiprun était prévu lors du Semi de Paris 2020. Mais cette course ayant été reportée en Septembre, le test s’est fait … sur mon tapis de course et 1 seule petite course.

Cuissard De Running Kiprun

La coupe

Comme déjà dit à plusieurs reprises, j’ai des grosses cuisses. Du coup, pour m’aligner sur un semi marathon ou un marathon, il vaut mieux s’équiper en fonction. Cela passe donc par un short assez long et collant: le Cuissard De Running Kiprun est donc l’idéal.

Il m’arrive au-dessus du genou et reste en place grâce à un gros élastique au niveau des jambes.

Au niveau de la taille, un cordon est suffisant pour le maintenant en place.

Le confort

La plus grande séance faite avec ce cuissard était d’une durée de 1h15. Cela fait un moment que je n’avais pas couru avec ce genre de cuissard et je dois avouer que je n’ai pas été déçu.

Le Cuissard De Running Kiprun n’a pas bougé d’un poil. De plus, il évacue vraiment la transpiration.

Il m’est même arrivé de l’oublie tellement il est léger.

La façon dont les coutures sont faites, il est impossible d’avoir des irritations.

Conclusion

Quand j’avais débuté la course à pied, j’avais couru avec ce genre de cuissard mais sans une réelle satisfaction. Quand le magasin Decathlon Arlon m’a proposé de tester ce produit, j’étais un peu septique mais via mes autres tests pour ce magasin, j’attendais d’être surpris. Et surpris je l’ai été.

Pour plus d’informations sur ce cuissard, cliquez-ici.

Corrida de Marbehan 2020

Corrida de Marbehan 2020

La Corrida de Marbehan 2020 venait à point. Une semaine après l’annulation du semi de Paris, je dois avouer que j’ai eu une semaine pas très motivante. C’est un peu pour cela que nous avions décidé de nous rendre à cette course.

Corrida de Marbehan 2020

Avant course

Accusant un peu le coup de cette annulation, la semaine a été relativement light avec 2 footings de 30 minutes et une séance de natation. Malgré cela, une sensation d’être fatigué était bien présente. Il faut faire avec.

Ayant participé à cette corrida 2 fois par le passé (en 2015 et 2016) sur la grande distance, c’était l’occasion de faire un état des lieux.

Jour J

A la base, j’étais venu pour faire uniquement la petite distance (4,4km), une fois sur place, je me suis laissé tenter de m’inscrire sur les 2 distances. Ce sera donc le 4,4 km et le 8,8 km au programme de la soirée.

Corrida de Marbehan 2020
facebook.com/dos95

Avant nos courses, c’était la corrida des enfants. Noa y prendra part (Eléa ayant pris un coup de froid). Il géra la course une fois de plus.

La course: 4,4 km

Corrida de Marbehan 2020

Peu après 19h30, la petite distance de la Corrida de Marbehan 2020 est lancé. Assez rapidement on se retrouve à 2 en tête. Au milieu du parcours, un troisième concurrent nous rejoins. On semble bien se tenir mais sur la fin du 1er tour, l’un décroche déjà.

Sur le deuxième tour, avec mon rival, on garde une distance suffisamment intéressante pour éviter une mauvaise surprise.

Je profite de la moitié du deuxième tour pour accélérer et tenter de conserver la première place.

Après un dernier tour de terrain de foot, je passe la ligne d’arrivée à la première place après 16min 21sec de course.

Elapsed Time Moving Time Distance Average Speed Max Speed Elevation Gain
00:16:21 00:16:21 4,35 3:45 2:34 30,00
hours hours km min/km min/km meters

Ma lionne passera la ligne d’arrivée peu après et elle signera à nouveau une belle prestation.

Continuer la lecture de Corrida de Marbehan 2020

Salon du Semi Marathon de Paris 2020

On reprend les bonnes habitudes avec la visite et le retrait de mon dossard du Semi Marathon de Paris 2020.

Le retrait du dossard

Dès notre arrivée à la Grande Halle de La Villette, on se rend compte que cette année est un peu différent par rapport à l’année passée. On entre par l’avant de la Grande Halle au lieu de l’arrière. Cette partie du hall est beaucoup plus grande et tout semble beaucoup plus aéré.

En quelques secondes, je récupère mon dossard et mon tshirt. L’avantage de venir le vendredi , c’est qu’il y a moins de monde 😉

Aucun visuel de la médaille sur le salon mais le tshirt reçu est assez sympa pour une fois 🙂

Le salon

Le salon en lui même parait bien plus grand que l’année passée. Je n’ai pas l’impression qu’il y a plus de stands mais il y a plus de place pour se balader et les stands semblent moins les uns sur les autres.

La visite est l’occasion de revoir les amis de Global Event présent avec plusieurs marques dont Fitly et Unchain que je ne connaissais pas. C’est l’occasion d’en savoir plus sur ces 2 marques … pour craquer plus tard .

La suite?

Demain on retournera un peu sur le salon pour revoir plusieurs amis parisiens et belges. Ensuite cela sera journée très calme.

Dimanche, je démarre dans le SAS Préférentiel à 9h du matin. La météo annoncée n’est pas top… comme d’habitude on va dire 🙂

Déballage Decathlon du Jour

Voici le second déballage Decathlon avec l’arrivée des nouveaux produits dans les rayons. J’ai pu compléter mes équipements d’ambassadeur du magasin Decathlon d’Arlon déjà reçu fin de l’année passée.

Déballage

Débardeur Running Respirant Kiprun Light

Depuis que je cours, j’ai toujours eu comme dessus un débardeur / singlet sous lequel je mets un sous-vêtement manches longues ou manches courtes selon la météo. Il était donc tout à fait normal que je continue de la sorte.

Ce débardeur est ultra léger et surtout ultra respirant dans le dos. Je pense que c’est la première fois que je vais porter un dessus aussi technique et aussi léger

Pour en savoir plus sur ce produit, cliquez ici.

Cuissard De Running Kiprun

Ayant des cuisses de cycliste, c’est devenu une obligation d’avoir un “short” long. Pour le confort, c’est préférable un cuissard plutôt qu’un short long.

Ce cuissard est très confortable avec un bon maintien au niveau de la taille et un “gros” élastique sur les jambes pour le tenir le mieux possible. Une autre modèle plus haut-de-gamme doit arriver dans les semaines qui viennent dans la gamme Kiprun mais celui-ci a déjà tout pour lui.

La poche est toujours un plus sur ce genre de short. Cela permet d’y placer ses clés ou autres.

Pour en savoir plus sur ce produit, cliquez ici.

Le test?

Après ce déballage Decathlon, le test sera un test grandeur nature car ces 2 produits m’accompagneront sur le semi de Paris le 1er mars.

Après les avoir baladé dans les rues parisiennes, je pense que cela sera déjà un très bon retour 🙂

Aftershokz Xtrainerz

Déballage du casque Aftershokz Xtrainerz

Grâce à un concours organisé par Sport Fit Shop, j’ai gagné le casque Aftershokz Xtrainerz. Voici venu le temps de le déballer.

Aftershokz Xtrainerz

Déballage

Dans un emballage tout aussi soigné que le casque Aftershokz Titanium, on remarque de suite qu’on est sur un modèle plus haut de gamme. L’ensemble est beaucoup plus fin que le modèle Titanium.

Aftershokz Xtrainerz

Dans l’emballage, hormis le casque (sans blague 🙂 ), on retrouve une housse souple de rangement et un étrange adaptateur USB.

Ce fameux adaptateur USB est en fait pour recharger les écouteurs et transférer la musique dessus…le tout en sans fil. Il est vrai que la grande avancée de ce casque est qu’il est prévu pour la natation. Il est donc normal de ne retrouver aucune ouverture inutile car qui dit “ouverture”, dit “étanchéité moindre”.

Première sensation

Aftershokz Xtrainerz

Une fois porté, on ressent tout de suite son côté allégé par rapport à ma première paire. Le casque Titanium se fait oublier, le Xtrainerz ne montre même pas sa présence une fois mis en place. Pour le reste, la diffusion de la musique par conduction osseuse reste la marque de qualité des produits Aftershokz.

Fonctionnalité

Aftershokz Xtrainerz

Niveau fonctionnalité, on retrouve le stricte minimum: allumer / éteindre, monter / descendre le son et passer d’une musique à l’autre.

Sur ce modèle , on ne retrouve pas la possibilité de le coupler en Bluetooth. Il faudra se limiter à 4GB d’espace de stockage pour y mettre ses MP3. D’un autre côté, le Bluetooth ne passant pas sous l’eau, il est plutôt difficile d’envisager une autre solution.

Conclusion

Il est vrai que le casque Aftershokz Xtrainerz est vraiment l’idéal pour le sport avec une vrai mise en avant pour la natation. J’aurai peut être aimé une connexion Bluetooth (en parallèle) afin de pouvoir également l’utiliser en le couplant à mon smartphone (quand je ne nage pas).

Pour la suite, je vais les tester le plus rapidement lors d’une séance de natation pour me faire ma propre idée.

Pour en savoir plus sur ce casque, cliquez ici.

écouteurs Aftershokz Titanium

Déballage des écouteurs Aftershokz Titanium

Suite à un cadeau de mon filleul, j’ai pu déballer les écouteurs Aftershokz Titanium. Depuis le temps que je les testais sur différents salons, il était temps d’avoir ma propre paire.

Ecouteurs Aftershokz Titanium

Déballage

écouteurs Aftershokz Titanium

Le packaging des écouteurs Aftershokz Titanium met vraiment en avant … les écouteurs 🙂 Cela est de plus en plus le cas dans les produits orientés nouvelles technologies.

Une fois ouvert, on retrouve tout le nécessaire pour les mettre en route: livret d’utilisation, chargeur micro-USB et une petite house.

Première utilisation

écouteurs Aftershokz Titanium

Quand on met les écouteurs Aftershokz Titanium pour la première fois sur les oreilles, il faut les mettre en route pour les ajuster au mieux. C’est vrai que ce n’est pas un positionnement normal pour des écouteurs. On a même tendance à les mettre directement sur les oreilles alors qu’il faut plutôt les mettre sur les tempes.

écouteurs Aftershokz Titanium

Pour la recharge, il y a juste une petite languette à soulever pour mettre le câble micro USB. Je n’ai pas encore pu mesurer le temps de chargement ni le temps d’utilisation. La marque annonce une autonomie de 6h.

Et le son?

Je dois avouer que les premières minutes sont assez perturbantes. On entend le son parfaitement tout en entendant l’environnement qui est autour. Il n’y a aucune altération de qualité du son.

Mon utilisation

On est bien d’accord que ces écouteurs sont prévus initialement pour le sport. Pour ma part, cela sera un peu différent. J’ai prévu de les prendre pour mes journées au boulot. Je commence à apprécier de moins en moins les casques audios qui compressent les oreilles ou les écouteurs à insérer dans celles-ci.

Conclusion

Mon test arrivera un peu plus tard mais je dois avouer que les écouteurs Aftershokz Titanium (qui sont le modèle d’entrée de gamme) m’ont déjà conquis. L’utilisation semble assez facile, il faudra voir lors de son utilisation journalière.

J’ai gagné lors d’un concours un autre modèle de la gamme Aftershokz. Il s’agit d’un modèle plus haut de gamme : les Xtrainerz. Je pourrai également vous en faire un comparatif.

Pour plus d’informations sur ces écouteurs, cliquez ici.

Kiprun KD Light

Test de Kalenji Kiprun KD Light

Après une centaine de kilomètres avec les Kiprun KD Light de chez Decathlon aux pieds, voici venu le temps de rédiger mon test. Attention que pour ce test, j’ai remplacé les lacets fournis par des élastiques.

Kiprun KD Light

Les premiers kilomètres

Lors du déballage, j’avais été surpris par cette paire relativement légère avec un tissus très aéré. Lors de mon premier run, tout cela s’est confirmé avec en plus la sensation d’avoir une bonne semelle.

Kiprun KD Light

J’avais remarqué également au déballage que l’arrière du talon était réduit à son stricte minimum sans renfort rigide. Le seul renfort qu’il y a, c’est un tissu un peu plus épais. Je dois être honnête et vous avouez que j’ai eu un peu de mal à m’y habituer. J’avais une réelle crainte de déchausser au premier tournant. Mais au fil des kilomètres, c’était juste une sensation et aucun risque de ce côté là. C’est même plutôt confortable.

Il est vrai que par le passée, j’avais abîmé ce renfort rigide au talon et m’était blessé à cause d’un frottement…. Ici aucun risque 🙂

Les sensations

Si j’ai bien l’intention de les porter lors de mon premier objectif de l’année (à savoir le marathon de Paris), c’est que toutes les sensations sont bonnes en portant ces Kiprun KD Light.

Au début, j’alternais ce modèle avec mes anciennes paires afin d’assurer un transfert en douceur. La crainte était que mon corps n’en voulait pas. Il n’en sera rien, aucune différence, aucune douleur, mon corps les a adopté.

La tenu de route

Kiprun KD Light

Le contact au sol des Kiprun KD Light est vraiment phénoménal. Je pense que c’est la première fois que j’ai autant confiance en la semelle sur la route. Durant 2 sorties, j’ai pu affronter des rafales de pluie et un début de neige… et pourtant, à aucun moment, j’ai eu la crainte de glisser. Soyons clair, je parle de ces chaussures sur du bitume, ce ne sont pas des trails 🙂

Par tous les temps?

Kiprun KD Light

Tant qu’il ne pleut pas, je n’ai aucune crainte à porter les Kiprun KD Light. Malheureusement, après une sortie sous une légère pluie, j’ai du me résigner que le tissu est vraiment bien aéré… un peu trop aéré pour courir quand il pleut. Je ne ferai certainement pas un marathon sous la pluie avec. C’est sans doute le seul petit défaut de cette paire . Je vais tout de même me renseigner si un autre modèle du même genre existe.

Conclusion

Quand le magasin Decathlon d’Arlon m’a proposé de tester ce modèle, j’étais un peu septique. Il est vrai que Decathlon n’avait pas eu que des succès par le passé dans la fabrication des chaussures pour la course à pied.

Avec les Kiprun KD Light, c’est un véritable bon en avant…. et je ne vous parle pas des Ultralight que je suis également entrain de tester (mon test arrive bientôt).

Pour le prix, vous pouvez foncer les yeux fermés. Vous savez que si le modèle ne vous convient pas après un premier essai, vous pouvez les retourner en magasin?

Pour plus d’informations sur le produit, cliquez ici.

Gants Hiver Aluminium Concept

Gants Hiver Aluminium Concept de chez Ekoi

J’ai profité des soldes pour me commander les Gants Hiver Aluminium Concept de chez Ekoi. Cette paire fait partie des nouveaux venus de la marque.

Gants Hiver Aluminium Concept

Gants Hiver Aluminium Concept

Déballage

Lors du déballage de ces gants Hiver Aluminium Concept, j’ai tout de suite apprécié le côté “mince” pour des gants d’hiver. Je suis plutôt habitué au modèle G04/Ice Proof (devenu Ice Proof). Mais le défaut des G04 c’est qu’ils sont très gros et pas toujours sympa à porter durant une bonne séance de running par exemple.

Attention, il faut quand même signaler que les gants Hiver Aluminium Concept ne sont pas totalement imperméable comme les G04/Ice Proof. Les 2 modèles ont donc des points positifs et des points négatifs.

Le test

Gants Hiver Aluminium Concept

Lors de mon test, mon compteur affichait -4 degrés et le temps était humide mais sans pluie. C’était donc le jour idéal.

Je dois avouer qu’après 4-5 minutes, je commencais à douter de la qualité de ces gants. Autant être honnête : j’avais froid.

Mais cette déception a été de courte de durée car j’ai commencé à les trouver de plus en plus confortable. Une température correcte commence à s’installer. Je pense que la raison du froid au début de la sortie était liée au fait que j’avais les mains un peu froides en les mettant.

Après 2h de sortie et du givre sur les gants (air humide + les températures négatives en sont les causes), je n’ai pas du tout eu froid.

Conclusion

Je pense que le Concept (sans mauvais jeu de mots) est plutôt pas mal et efficace. Je pense déjà d’investir dans une deuxième paire 🙂

Pour en savoir plus sur ce produit, cliquez ici.